Joseph : La préfiguration de l’histoire de Jésus Christ

Cet article est la suite de Jacob ou l’histoire de l’Église de Jésus Christ. Plusieurs épisodes de la vie de Joseph préfigurent la vie de Jésus et son enseignement. Le récit biblique est un témoignage supplémentaire et édifiant adressé aux peuples hébreux pour reconnaitre en Jésus Christ le seul et unique Messie.

I) Les 2 songes de Joseph

L’histoire de Jacob commence dans le livre de la Genèse au chapitre 37. Dès les premières lignes, nous pouvons ressentir l’opposition et la détestation des 10 frères envers Joseph (le onzième étant Benjamin, le plus jeune, fils de Rachel et mère de Joseph). Cette haine est comparable à celle que le Christ a rencontré lors des nombreuses confrontations face aux pharisiens. Il est bon de rappeler avant de continuer le développement que les 12 fils de Jacob (appelé aussi Israël) donneront les 12 tribus d’Israël (représentant l’entièreté du peuple hébreux choisi pour accueillir et reconnaitre le Messie).

Israël (Jacob) aimait Joseph plus que tous ses autres enfants, … et il lui fit faire une tunique ornée (verset 3). La tunique ornée est un cadeau exceptionnel. Il est comme l’habit d’un prince qui recevra en son temps la couronne. Ce présent du Père à son Fils a attisé la haine de ces frères.  Ils sont devenus haineux envers lui. Il savait que Joseph deviendrait l’héritier. Ce lien entre Jacob et Joseph est comparable à celui qu’entretenait Jésus et Dieu le Père. Je pense au Baptême du Christ où Dieu fait entendre que « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis mes complaisances » mais aussi à l’épisode de la Transfiguration durant lequel Dieu annonce à Jean, Jacques et Pierre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le ».

Les deux songes de Joseph (les bottes de paille et les 11 étoiles) cités dans ce même chapitre ne vont pas calmer la fureur des frères. Ils sont similaires et indiquent clairement que chacun se prosternera devant Joseph. Ils le prenaient pour un prétentieux, comment cet homme de 17 ans (seul Benjamin était plus jeune que lui) pouvait raconter de telles histoires. Ils n’acceptaient rien de lui. Ils avaient la nuque raide. Il ne tenait pas compte des choix du père.

Au chapitre 38, alors que ces frères étaient partis paître les troupeaux, Jacob envoya Joseph les rejoindre à Sichem. Les dix étaient partis à Dotân afin de ne pas être rejoint. Mais, Joseph rencontra un homme seul (envoyé de Dieu) qui lui indiqua la bonne direction.

Ils l’aperçurent de loin et, avant qu’il n’arrivât près d’eux, ils complotèrent de le faire mourir. Ils se dirent entre eux : »Voila l’homme aux songes qui arrive ! Maintenant, venez, tuons-le et jetons-le dans n’importe quelle citerne ; nous dirons qu’une bête féroce l’a dévoré. Nous allons voir ce qu’il adviendra de ces songes! » (Genèse, Chapitre 38, verset 18-20)

Ces paroles font penser à la paraboles des vignerons de l’Évangile de Saint Luc au chapitre 20 :

9 Alors il se mit à dire au peuple cette parabole :  » Un homme planta une vigne, et la loua à des vignerons ; puis il s’en alla pour un temps assez long en pays étranger.
10 La saison étant venue, il envoya un serviteur aux vignerons, afin qu’ils lui donnassent du produit de la vigne. Mais eux, l’ayant battu, le renvoyèrent les mains vides.
11 Il envoya encore un autre serviteur ; mais, l’ayant aussi battu et traité indignement, ils le renvoyèrent les mains vides.
12 Il en envoya un troisième ; mais, lui aussi, les vignerons le blessèrent et le jetèrent dehors.
13 Alors le maître de la vigne se dit : Que ferai-je ? J’enverrai mon fils bien-aimé ; peut-être qu’en le voyant ils auront pour lui du respect.
14 Mais lorsque les vignerons le virent, ils se dirent entre eux : Celui-ci est l’héritier, tuons-le, afin que l’héritage soit à nous.
15 Et l’ayant jeté hors de la vigne, ils le tuèrent. Que leur fera donc le maître de la vigne ?

Jésus est miséricordieux. Il raconte cette parabole aux pharisiens afin qu’ils comprennent leurs erreurs et qu’ils se repentent. Mais, les pharisiens sont trop orgueilleux et sûr d’eux mêmes. Ils ne comprennent pas le plan de Dieu pour l’humanité. Le comportement de ces hommes est le même que celui des frères de Joseph (hormis Benjamin et Ruben qui par la suite sauve la vie de Joseph). Les deux groupes sont similaires, ils représentent une grande partie du peuple d’Israël à 2 époques différentes. Ils veulent préserver leur héritage et faire disparaître, même en désobéissant à Dieu, toute personne entravant leur plan. La désobéissance dans le premier récit est le non-respect des décisions du père,  Jacob (héritier et lieu de paissement) et dans le second cas, l’exécution des prophètes et du Fils de l’Homme porteurs du message divin. Ces deux récits montrent clairement le paradoxe du peuple hébreux pré-messianique: ils attendaient le Messie mais ils étaient incapable de l’accepter. On peut citer la phrase prophétique du grand prêtre pharisien Caïphe : « Vous ne réfléchissez pas qu’il est de votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que toute la nation ne périsse pas. » (Évangile de Saint Jean, chapitre 11, verset 50)

Caïphe parlait de conserver l’héritage terrestre. Il savait que Jésus accomplissait des actions extraordinaires. Il connaissait les écritures. Il ne voulait pas perdre son pouvoir sur le peuple juif. Il voulait conserver son statut en pleine occupation romaine. Si le Christ était reconnu comme le fils de Dieu par tout le peuple juif, le rôle des pharisiens s’écroulerait. Il agit en connaissance de cause et établit un pacte avec l’ennemi, c’est-à-dire Satan. Il agit bien comme les vignerons ou les frères de Joseph.

Il faut aussi relever le caractère messianique de cette déclaration de l’ennemi, car Jésus par le sang verset sur la croix est venu racheter et sauver son peuple. Sans le Christ, sans son enseignement, sans son œuvre, il serait difficile à l’homme en proie au prince démoniaque de ce monde de trouver la seule et unique lumière.

II) Joseph en Égypte

A la suite de l’évangile de Saint Luc cité précédemment le Christ répond à la question du verset 15 : Il viendra et fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d’autres.  Ce qu’ayant entendu, ils dirent:  « A Dieu ne plaise! »

C’est exactement ce que connu Joseph lors de son exil en Égypte. Ses frères avaient vendu Joseph à une caravane d’ismaélites pour 20 pièces d’argent (L’article reprendra plus tard la façon dont les frères ont comploté pour se débarrasser de Joseph). Les ismaélites ont vendu Joseph à Potiphar, eunuque de pharaon et commandant des gardes. Et voici ce que les écritures nous enseignent au chapitre 39, verset 3-5 :

3 Son maître vit que Yahweh était avec lui et que Yahweh faisait réussir entre ses mains tout ce qu’il faisait.
4 Joseph trouva donc grâce à ses yeux et il fut employé à son service ; son maître l’établit sur sa maison et remit en ses mains tout ce qu’il avait.
5 Dès qu’il l’eut établi sur sa maison et sur tout ce qu’il avait, Yahweh bénit la maison de l’égyptien à cause de Joseph, et la bénédiction de Yahweh fut sur tout ce qu’il avait, soit à la maison, soit aux champs.

Au chapitre 41, les écritures nous apprennent que la famine ravage tous les pays. Seul l’Égypte regorge encore de grain car Joseph, après avoir interprété les songes de pharaon prédisant 7 années d’abondance suivies de 7 années de disette a eu toute autorité pour organiser les réserves. Les pays alentour n’ont d’autres choix que de s’en remettre à l’Égypte pour obtenir le blé nécessaire à la survie. Jacob envoie les 10 frères de Joseph pour obtenir du grain.

Le Christ annonce dans l’Évangile de Saint Luc que Dieu fera périr les vignerons et il donnera la vigne à d’autre. Dans le livre de la Genèse, on se trouve dans la même situation. Les frères ont rejeté Joseph comme les pharisiens ont rejeté le Christ. Ainsi, ils n’ont pas été épargné par la famine. Et parce que Dieu se rappelait de son serviteur Jacob, la bande des 10 frères a été envoyée vers l’Égypte pour chercher du grain. L’Égypte représente dans ce récit « il donnera la vigne à d’autres ».

Dieu bénissait toutes les maisons qui accueillait Joseph. La maison de Potiphar était béni à cause de Joseph (Genèse 39, verset 5). Dieu a ainsi envoyé sa bénédiction à cette période sur tout le pays d’Égypte dès lors que Pharaon, reconnaissant la sagesse de Joseph, le nommait Maître du Palais. Joseph devenait le second homme, après pharaon, du pays d’Égypte.

III) Les songes de Pharaon, A Dieu ne plaise !

Pharaon fit deux songes. Aucun magicien et sage ne purent interpréter les songes. Dans le premier songe, Pharaon vit 7 vaches grâces près du Nil. Puis 7 autres vaches maigres et laides montèrent du Nil, s’approchèrent et dévorent les 7 premières vaches. Pharaon se réveilla et se rendormit. Il vit alors 7 épis montaient sur une même tige, gros et beaux. 7 épis grêles et brulés poussèrent après eux et dévorèrent les premiers.

Ces deux songes inquiétaient le Pharaon. Le grand échanson (Personne chargée de servir à boire a une haute personnalité) confessa avoir connu un hébreux en prison capable de tel exploit (repris dans la suite de l’article).

En effet, Joseph a pu interpréter les songes. Au delà de leurs sens matériels révélés dans le point précédent, il faut aussi comprendre qu’ils proviennent de Dieu. Le premier élément démontrant ce point est donné par Joseph indique que les 2 songes n’en sont qu’un, qu’ils sont un même rêve répété à 2 reprises, et si « le songe de Pharaon s’est renouvelé deux fois, c’est que la chose est bien décidé de Dieu et que Dieu a hâte de l’accomplir » (Genèse 41, verset 32). Cet élément nous renvoie également aux deux premiers songes qu’y ont suscité la haine de ses frères. Les deux songes révèlent la même chose, les frères viendront se prosterner devant Joseph. Par analogie au(x) songe(s) du représentant égyptien, cette décision est voulu par Dieu car renouvelé deux fois.

Notre Seigneur Jésus Christ procède de la même dans le Nouveau Testament à plusieurs reprises comme par exemple lorsqu’il dit à quoi peut-on comparer le Royaume de Dieu (La femme et les 3 mesures de levure puis la graine de moutarde) ou lorsqu’il annonce au Pharisien comment sera l’humanité à la fin des temps.

Les périodes choisies, deux fois 7 ans, sont propres à Dieu. Le chiffre 7 symbolise la perfection et la plénitude. Le Christ reviendra au septième sceau ouvert, à la septième coupe versée et à la septième trompette, Jésus demande aussi à Pierre de pardonner 7 fois 77 pour dire de pardonner indéfiniment, le 7ème jour est le jour de repos et de louange pour Dieu, …

Joseph fait parti du plan de Dieu. Il a été mis à l’épreuve à deux reprises. En effet, Joseph a été abandonné deux fois (par ses Frères et jeté en prison sur décision de son maître Potiphar). Mais, à chaque fois, il a été réhabilité en augmentant la stature jusqu’à devenir le second homme le plus puissant de l’Égypte. Ces deux épisodes possèdent aussi des préfigurations Christiques.

IV) Les épreuves de Joseph

1) Joseph jeté dans la citerne dans le désert

Dans le premier point de l’article, les frères de Joseph complotèrent de le faire mourir et de le jeter dans une citerne. Ruben demanda de ne pas attenter à ses jours et de le jeter vivant (pour venir le sauver et l’envoyer chez son père). Joseph a été jeté dans une citerne vide dépouillé de sa tunique. Les frères s’assirent et mangèrent. Ils aperçurent une caravane d’ismaélites. Juda proposa de sortir leur frère de la citerne et de le vendre pour 20 pièces d’argent aux marchands.

  • Juda Iscariote, faisant parti des 12 apôtres a vendu Notre Seigneur Jésus pour 30 pièces d’argent.
  • Joseph a été vendu par son frère Juda, faisant parti des 12 fils de Jacob pour 20 pièces d’argent.
  • Jésus a été dépouillé de son vêtement avant d’être porté sur la Croix.
  • Joseph a été dépouillé de son habit avant d’être envoyé dans la citerne.
  • Jésus a été déposé au tombeau et il en est ressorti vivant.
  • Joseph a été déposé dans la citerne où il devait périr et demeuré, puis il en est ressorti vivant.
  • Jésus n’avait jamais fait le mal et les pharisiens complotèrent pour le faire mourir.
  • Joseph désirait le bien de sa famille et ses frères complotèrent pour le faire mourir.

2) Joseph jeté en prison en Égypte

Joseph a été acheté par Potiphar. Tout ce que faisait Joseph réussissait car Dieu l’assistait dans tous ce qu’il entreprenait. Il trouva grâce aux yeux de son maître et l’établi sur toute sa maison. La femme de Potiphar désirait coucher avec Joseph et elle agissait avec insistance. Un jour alors qu’ils étaient ensemble, elle le prit par son vêtement et lui ordonna de coucher avec elle. Joseph, par crainte de Dieu, s’enfuit en abandonnant son habit. La femme se mit à crier et à accuser Joseph. Son maître, Potiphar, l’envoya dans les prisons de Pharaon.

Lors du séjour en prison, Joseph a été amené à interpréter les songes du panetier et de l’échanson du Pharaon envoyaient en prison. Voici le récit de Genèse 40, versets 9-19 :
9 Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, en disant : « Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi,
10 et ce cep avait trois branches ; il poussa des bourgeons, la fleur sortit et ses grappes donnèrent des raisins mûrs.
11 La coupe de Pharaon était dans ma main ; je pris des raisins, j’en pressai le jus dans la coupe de Pharaon et je mis la coupe dans la main de Pharaon. »
12 Joseph lui dit : « En voici l’interprétation : les trois branches sont trois jours.
13 Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge, et tu mettras la coupe de Pharaon dans sa main, selon ton premier office, lorsque tu étais son échanson.
14 Si tu te souviens de moi quand le bonheur te sera rendu, et si tu daignes user de bonté à mon égard, rappelle-moi au souvenir de Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison.
15 Car c’est par un rapt que j’ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n’ai rien fait pour qu’on m’ait mis dans cette prison. »
16 Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une interprétation favorable, lui dit : « Moi aussi, dans mon songe, voici que j’avais sur la tête trois corbeilles de pain blanc.
17 Dans la corbeille de dessus se trouvaient toutes sortes de pâtisseries pour Pharaon, et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille qui était sur ma tête. »
18 Joseph répondit : « En voici l’interprétation : les trois corbeilles sont trois jours.
19 Encore trois jours, et Pharaon enlèvera ta tête de dessus toi et te pendra à un bois, et les oiseaux dévoreront ta chair de dessus toi. »

L’échanson a été réhabilité auprès du Pharaon et le panetier a été pendu. L’interprétation donnée par Dieu par l’intermédiaire de Joseph est tout bonnement  extraordinaire. Mais, on peut aussi dégager dans cet épisode des éléments de la crucifixion du Christ.

  • Les fonctions des deux individus, l’un panetier, c’est-à-dire chargé de distribuer le pain et l’autre échanson, chargé de verser le vin dans la coupe du Pharaon ont un rapport avec le sacrifice de Notre Seigneur Jésus Christ. Le corps du Christ est le pain de vie et le sang du Christ est le vin du Royaume Éternel.
  • Notre seigneur est amené au bois de la croix accompagné des deux larrons. L’un des deux sera sauvé et l’autre condamné à la damnation. Joseph est enfermé avec deux  prisonniers, l’un sera sauvé l’autre tué.
  • Joseph demande a celui qui sera sauver (en gras dans le récit précédent) de se rappeler de lui quand il sera dans le palais du Pharaon. Cette demande fait écho à la supplication au Christ du bon larron attendant la mort.
  • Jésus a été déposé au tombeau et ressuscité le 3ème jour correspondant au même délai d’attente de la libération pour l’un et de l’exécution pour l’autre. Les périodes ont été annoncés par avance par le Christ dans le nouveau testament et par Joseph dans le livre de la Genèse.

V) Les retrouvailles de Joseph et de Jacob

Au chapitre 46 de Genèse, on peut lire le récit des retrouvailles :

28 Jacob avait envoyé Juda devant lui vers Joseph pour préparer son arrivée en Gessen. Lorsque Jacob et les siens furent entrés en Gessen,
29 Joseph fit atteler son char et y monta, pour aller en Gessen, à la rencontre d’Israël, son père. Il se montra à lui et, s’étant jeté à son cou, il pleura longtemps sur son cou.
30 Israël dit à Joseph :  » Je puis mourir maintenant, puisque j’ai vu ton visage et que tu vis encore ! « 

Ce récit rappelle la présentation de Jésus Christ au temple (Luc, chapitre 2):

25 Or, il y avait à Jérusalem un homme nommé Siméon ; c’était un homme juste et craignant Dieu, qui attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui.
26 L’Esprit-Saint lui avait révélé qu’il ne mourrait point avant d’avoir vu le Christ du Seigneur.
27 Il vint donc dans le temple, poussé par l’Esprit. Et comme les parents apportaient le petit Enfant Jésus, pour observer les coutumes légales à son égard,
28 lui aussi, il le reçut entre ses bras, et bénit Dieu en disant :
29 « Maintenant, ô Maître, vous laissez partir votre serviteur en paix, selon votre parole ;
30 Puisque mes yeux ont vu votre salut,
31 Que vous avez préparé à la face de tous les peuples :
32 Lumière qui doit dissiper les ténèbres des Nations et gloire d’Israël, votre peuple. »

  • Les vies de Jacob et Siméon sont comparables. Siméon était un homme juste et craignant Dieu, qui attendait la consolation d’Israël, et l’Esprit-Saint était sur lui. Ces affirmations sont applicables à Jacob. De plus, Jacob appelé aussi Israël a été consolé de savoir son fils vivant.
  • Chacun a reçu ce don de Dieu lorsqu’il était avancé en âge.
  • Dans les 2 récits, nous avons une référence à l’universalité (douze tribus / salut préparé à la face de tous les peuples).

Conclusion

Les vies de Jacob et de Joseph sont une préparation à la reconnaissance du messie. Que dire du comportement des pharisiens, qui instruits des écritures, n’ont pas su reconnaître en Jésus Christ le caractère messianique annoncé par ces 2 grands personnages. Les éléments donnés ci-dessus découlent  d’une étude succincte des 2 vies, mais bien d’autres éléments auraient pu être dégagés (Je pense par exemple aux retrouvailles de Joseph et de ses 10 frères). Ces éléments étaient connus des hauts dignitaires pharisiens. Il ne peut en être autrement. Ils ont épousé l’attitude bornée des frères aînés de Joseph. Ils ont préféré les réalités d’en bas que celle du royaume de Dieu.

Mais, Joseph a été miséricordieux avec ses frères, il leur a pardonné car il a compris qu’il s’agissait de la volonté de notre Dieu. Tous les événements ont conduit à établir les tribus d’Israël en Egypte. Les deux songes de Joseph s’étaient réalisés, les frères se sont inclinés devant lui et ont changé de comportement.

Jésus a montré sa miséricorde sur la croix :  « Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». Le Christ a aussi indiqué lors de la prière au Gethsémani que sa Passion était la volonté du Père (« Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »). Pour être sauver, il faut alors adopter l’attitude finale des frères de Jacob incarnée par le bon Larron. A tout ceux qui ne croyaient pas au Christ, il faut :

  • Prendre pleinement conscience de ses péchés et les regretter,
  • désirer d’entrer dans le Royaume de Dieu,
  • reconnaître la divinité de Notre Seigneur Jésus Christ.
Publicités

Jacob ou l’histoire de l’Église de Jésus Christ

Avant la première venue de notre Seigneur Jésus Christ, l’ancien testament était réservé aux juifs. Le recueil des livres saints comportait les préceptes de Dieu, l’histoire du peuple hébreux, des prophéties mais aussi des récits pré-figurants les faits messianiques (premier avènement du Seigneur, actes accomplis par Jésus Christ, crucifixion – psaume 21 par exemple – mais également des événements en lien avec l’Église après l’Ascension du Christ).

Ces livres offraient un moyen évident au peuple juif, peuple élu à cette période pré-messianique de reconnaître le messie. Il devait accomplir sa mission en fêtant l’avènement du Messie Jésus Christ et en apportant ensuite la vérité à toutes les nations. Ils ne l’ont pas fait. A partir de cette décision, le peuple juif a perdu la bénédiction comme l’avait aussi perdu Adam face à la tentation victorieuse du serpent. Les pharisiens sont mêmes appelés les officiers de la synagogue de Satan.

A chaque lecture de l’histoire de Jacob (livre de la Genèse), il me semble lire l’histoire de la création de l’Église. Il m’a semblé intéressant d’étaler et d’essayer de structurer au mieux toutes les idées concernant ce sujet dans un article.

I) Les grands-parents de Jacob

Abram et Saraï ont été béni par Dieu dans leurs vieux jours. Saraï a enfanté Isaac à l’age de 91 ans. Dieu a déclaré qu’il établira une alliance « Perpétuelle » avec Isaac et après lui avec sa descendance (Genèse 18).

Abram est alors devenu Abraham c’est-à-dire le père de toutes les nations et Saraï a été nommée Sara qui désigne la princesse en hébreux. Cette épisode de la vie d’Abraham et de Sara peuvent être mis en parallèle à l’Annonciation mariale.

Le récit de l’Annonciation rapporté par Luc (1, 26-38) comporte des parallèles avec l’histoire d’Abraham.

  • Le seigneur Dieu annonce tout d’abord à Abraham que Saraï va recevoir la bénédiction de Dieu et qu’elle donnera naissance à un fils. L’ange Gabriel procède de la même façon en annonçant après la Salutation qu’ « elle a trouvé grâce auprès de Dieu ». Elle est celle qui est bénie entre toutes les femmes.
  • Puis, Abraham tombe face contre terre et se met à rire car il se demande comment est-ce possible que sa femme avancée en âge, puisse mettre au monde un enfant ? Ce rire n’est pas une moquerie mais plutôt une réaction nerveuse devant un fait qui semble impossible. La Vierge Marie, ne rit pas mais elle fait part aussi d’un étonnement, d’un doute peut-être même car elle ne sait pas comment sans connaître un homme, elle parviendrait à concevoir.
  • Dans le texte de Saint-Luc, nous avons aussi deux passages en lien avec l’histoire d’Abraham, il s’agit de ponts vers l’ancien testament très important :
    1. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. L’ange Gabriel annonce que Jésus Christ aura le trône de David. Cette précision était suffisante pour indiquer qu’il sera le Roi des rois, mais l’ange a cité également la maison de Jacob. Cet ajout crée un lien direct avec Jacob et toute sa famille. Il permet aussi d’insister sur le caractère messianique du Christ (Jacob est devenu Israël signifiant peuple de Dieu – point important dans la suite de l’article).
    2. Et voici qu’Élisabeth, ta cousine, a conçu, elle aussi, un fils dans sa vieillesse… L’ange Gabriel fait état de l’histoire de Zacharie et d’Elizabeth amenant les esprits à se souvenir de la conception de Isaac. 

Enfin, Isaac est une pré-figuration de certains aspects de la divinité de Jésus Christ :

  • Isaac signifie en hébreux « le sourire de Dieu ». Il est l’enfant synonyme de grande joie. Dans le même ordre d’idée, le baptême du Christ aboutit à une théophanie affirmant « Tu es mon Fils bien-aimé ; en toi, je trouve ma joie ». On retrouve aussi le personnage de Jean-Baptiste en lien avec le récit de Zacharie et Elizabeth.
  • Le sacrifice d’Isaac possède des similitudes avec la passion de notre Seigneur Jésus Christ :
    1. Isaac est le fils unique de Sara. Jésus était le fils unique de la Vierge Marie.
    2. Abraham, le père d’Isaac sur ordre de Dieu allait offrir son fils en sacrifice. Dieu a offert son fils en sacrifice pour le salut du monde.
    3. Le Christ et Isaac ont porté tous les 2 le bois avec lequel il allait être mis à mort.
    4. Isaac a demandé « voici le bois, voici le feu, mais où est l’agneau pour l’holocauste ? » Isaac était l’agneau tout comme Jésus Christ, 2000 ans plus tard.
    5. Les deux lieux de supplice (Golgotah et Moriyya) sont aux sommets de deux collines élevées. Ils sont situés à Jérusalem (cf le livre de Salomon).

II) Jacob, Esaü et Ismaël

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il semble utile de rappeler la différence de plus en plus incomprise entre Israël signifiant « peuple de Dieu » et le pays nommé abusivement « Israël ». Israël est le patronyme que Dieu a donné à Jacob. Il a obtenu ce nom après avoir lutté jusqu’à l’aurore avec l’ange du Seigneur. L’ange lui donna le nom « Israël » car Jacob s’était montré fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté (Genèse 32, 29). Qu’il s’agisse de Jacob, Esaü et Ismaël, chacun a donné naissance à un peuple différent jouant dans ces derniers jours un rôle déterminant. Jacob après cette confrontation nocturne est devenu Israël, c’est-à-dire celui qui donnera la descendance du peuple de Dieu.

Jacob signifie en hébreux « celui qui talonne ». Il est venu au monde à la suite de Esaü en lui tenant le talon (Genèse 25, 26). Cette mention est très importante car elle laisse présager qu’il y aura un rebondissement dans cette affaire. Lors d’une course, « talonner » indique que l’adversaire est juste derrière son poursuivant et qu’à tout moment, la course peut basculer. Il en est de même ici. Chaque verset de la bible est important et ce détail ne déroge pas à la règle.

Esaü étant apparu le premier possédait le droit d’aînesse, c’est-à-dire qu’il devenait l’héritier des biens de son père Isaac. Le verset Genèse 27, 4  indique aussi qu’il allait de plus recevoir la bénédiction de Dieu par l’intercession de son père Isaac. Esaü serait devenu le patriarche du peuple de Dieu. Mais, cela ne s’est pas déroulé ainsi. Esaü ressemble au peuple des hébreux qui a nié la divinité de notre Seigneur Jésus Christ. En effet, comme il est indiqué dans l’introduction, le peuple hébreux possédait l’héritage de Dieu et il avait pour mission d’annoncer la bonne nouvelle au monde entier. Or, parce qu’ils n’ont pas voulu reconnaître le messie et parce qu’ils ont préféré s’attacher aux biens matériels du monde, ils ont perdu l’héritage et la bénédiction de Dieu. Dans l’évangile de Saint Jean, chapitre 11, 47-53 :

47 Les Pontifes et les Pharisiens assemblèrent donc le Sanhédrin et dirent :  » Que ferons-nous ? Car cet homme opère beaucoup de miracles.
48 Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire notre ville et notre nation. « 
49 L’un d’eux, Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là, leur dit :  » Vous n’y entendez rien ;
50 vous ne réfléchissez pas qu’il est de votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que toute la nation ne périsse pas. « 
51 Il ne dit pas cela de lui-même ; mais étant grand prêtre cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation ; —
52 et non seulement pour la nation, mais aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu qui sont dispersés.
53 Depuis ce jour, ils délibérèrent sur les moyens de le faire mourir.

Ce passage de l’Évangile de Saint Jean montre aisément que les pharisiens :

  • sont conscients de la nature surnaturelle de notre Seigneur Jésus Christ,
  • sont extrêmement matérialistes car malgré « les nombreux miracles », ils craignent plus encore la destruction de la ville par les Romains,
  • sont aveuglés et n’ont pas tenu compte ni de leur histoire, ni du martyr de tous les prophètes et ni de leur mission messianique.

Il est bon aussi de reprendre la phrase de l’ordure pharisienne et se rendre compte de son exactitude d’un point de vue catholique:  il est de votre intérêt qu’un seul homme meure pour le peuple, et que toute la nation ne périsse pas.

a) Le droit d’aînesse

Esaü a tout d’abord perdu son droit d’aînesse car il l’a vendu à Jacob pour un plat de lentilles. Ce plat était aussi appelé un plat de rouge ou roux car il avait cette couleur. C’est ainsi qu’il est devenu EDOM (signifiant rouge en hébreux). Il a vendu son héritage juste pour de la nourriture terrestre (En opposition avec le miracle de la multiplication des pains effectué par Notre Seigneur) . Esaü a le même esprit que les grands prêtres pharisien. La santé physique du corps a la primauté sur la santé de l’âme. Esaü a vendu sans réfléchir aux conséquences son droit d’ainesse à Jacob.

Le nom EDOM rappelle aussi la naissance de Esaü (signifiant velu ou poilu) sorti du ventre de Rebecca avec une abondance de poils roux. La couleur rouge, attribut de Esaü, est également liée à l’adversaire Satan. La présence de poils dénote en plus un côté bestial.

Esaü était enfin un chasseur et il utilisait un arc. L’arc dans les psaumes est utilisé pour lancer des traits ou des flèches représentant de manière imagée des paroles trompeuses. L’arc est aussi utilisé par le cavalier blanc de l’Apocalypse (cf article les 4 cavaliers).

b) La bénédiction d’Isaac

Isaac était devenu vieux et aveugle. Il avait pris la décision de donner la Bénédiction à Isaac (Genèse 27) après qu’il eut chassé puis préparé un délicieux ragoût. Or, Rebecca ayant surpris la conversation hâta Jacob de revenir avec 2 chevreaux pour qu’elle puisse préparer un plat similaire. Couvert de la peau des bêtes aux poignets et au cou, Jacob se substitua à son frère et reçut la bénédiction du patriarche avant le retour du chasseur. Cette histoire d’usurpation peut victimiser Esaü. Mais il est important de comprendre la volonté de Dieu. Cette histoire révélée au monde entier nous éclaire sur la suite des temps, ce que Dieu attend des hommes, des hommes de bonne volonté. Esaü avait vendu avant cette épisode son droit d’aînesse à Jacob pour un simple plat de lentilles. Il n’était pas concevable que Dieu laisse ce personnage engendrer la suite de son peuple. Rebecca avait compris le plan de Dieu. Elle avait rassurée son fils Jacob en prenant sur elle la malédiction (Genèse 27, 13). L’Étymologie du nom Rebecca (signifiant celle qui est rassasiée) vient d’ailleurs appuyer cette affirmation. Dans les béatitudes, Jésus Christ annonce heureux ceux qui ont faim et soif de la justice car ils seront rassasiés. Rebecca est celle qui a été rassasiée car elle avait faim et soif de justice. Cette faim n’est pas celle de Esaü, comblée par un plat de roux, mais elle était la faim de la justice de Dieu. Ainsi, il était juste que Jacob reçoive la bénédiction. Jacob « talonnait » Esaü et a fini par le dépasser.

c) La lutte avec Dieu

La compréhension de ce récit est compliquée. Je livre ici ce que j’en ai compris et cadrant avec l’étude. Cette lutte montre le caractère de Jacob. Il est le même proclamé dans le « Gloria » non modifié par Vatican II, celui des hommes de « bonne volonté » (Glória in excélsis Deo et in terra pax homínibus bonae voluntátis). Jacob a besoin de la Bénédiction du Très-Haut. Cette lutte est une envie de trouver Dieu. D’être sûr d’être lié à lui, définition même de l’homme religieux. Cette envie ressemble à la femme païenne citée en Mathieu 15, 26 ou aussi à celle du centurion indigne de recevoir Jésus dans sa demeure. Dans les 2 cas, leur Foi est considérée comme grande par Jésus Christ. Ainsi, l’Ange lui annonce « car tu as été fort contre Dieu et contre les hommes et tu l’as emporté« . Il a été fort contre Dieu car il a insisté à la manière de celui qui frappe à la porte la nuit et qui demande du pain (Luc 11, 5-9), Dieu lui a donné ce pain. Il l’avait déjà emporté face aux hommes car il avait reçu l’héritage du peuple hébreux et la bénédiction de son père.  

Cette épisode précède aussi la rencontre avec Esaü. Jacob voulait être convaincu d’être sous la protection de Dieu. Son nom « Israël » a été la plus importante bénédiction et la blessure à la hanche, le stigmate témoignant de cette confrontation.

Il est désormais plus aisé de comprendre que Jacob a donné naissance à une descendance physique mais aussi spirituelle. Jacob n’était pas celui qui était dans un premier temps choisi. Jacob a aussi désiré obtenir la bénédiction non pas des hommes mais de Dieu directement. Jacob a montré un courage extraordinaire pour devenir « Israël ». Il représente le peuple qui cherche Dieu, détaché des choses matérielles. L’état d’esprit de Jacob fait résonance aux paroles du Christ dans Jean 8 citant Abraham, son grand-père :

39 Ils lui répondirent :  » Notre père, c’est Abraham.  » Jésus leur dit :  » Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham.
40 Mais maintenant vous cherchez à me faire mourir, moi qui vous ai dit la vérité que j’ai entendue de Dieu : ce n’est point ce qu’a fait Abraham.
44 Le père dont vous êtes issus, c’est le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été homicide dès le commencement, et n’est point demeuré dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur, et le père du mensonge.

Jacob devenu Israël est désormais le peuple Catholique, l’Église du Christ. Elle a reconnu le véritable messie et a porté l’Évangile dans le monde entier. Tout comme Jacob, ce peuple n’était pas celui qui était choisi à l’origine. Les hébreux conduit par les grands sacrificateurs ont perdu à la manière d’Esaü le titre de « peuple de Dieu ».

On peut aussi rapprocher les attitudes  de Jacob et du roi des francs, Clovis. Clovis a sollicité l’aide du vrai Dieu de Clotilde (« Gloire » et « Combat ») lors de la bataille mal-engagée de Tolbiac. Victorieux, il se convertit un an plus tard et la France devint jusqu’à la mort de Louis XVI la fille aînée de l’Église du Christ.

d) Quid de Ismaël

Dans Genèse 28, il est indiqué que Esaü a pris pour épouse Mahalat, fille d’Ismaël. Esaü avait plusieurs autres épouses avant ce dernier mariage. Ismaël est considéré comme étant l’ancêtre du prophète du Mohamed, prophète de l’Islam. Selon des auteurs catholiques sérieux comme Hanna Zakarias (De moïse à Mohammed), il serait envisageable que la création de cette religion soit l’œuvre des juifs de l’ère post-Christique dans le but de détruire la montée inouïe de la religion Chrétienne. Cette union entre Esaü et Mahalat pourrait aller dans le sens de ces révélations.

On peut aussi citer François-René de Chateaubriand : « Si vous chassez le Christianisme vous aurez l’Islam ».

L’Islam et le judaïsme s’entendent sur l’essentiel :

  • ils considèrent un dieu unique et non trinitaire,
  • ils ne reconnaissent pas la divinité de Jésus Christ.

Ainsi, la synagogue de Satan considérant Jésus hors la loi peut s’appuyer sur les musulmans (qui peuvent être malgré tout de bonne volonté sans comprendre la supercherie) pour évincer l’Église du Christ soit en entrant en guerre soit en convertissant un peuple éloigné de son histoire.

 

Le secret de la licorne

Mis à jour le 8 mai 2017.

C’est avec stupeur que j’ai appris la bien triste nouvelle dimanche 23 avril 2017. Macron versus Le Pen ou le remake du lièvre et la tortue, fable bien réelle et fade sans aucune morale. Je vais être ironique: Les urnes ont parlé,  le peuple souverain a choisi.

Mais, il faudrait peut être voir dans cette tragédie, la réalisation du plan de Dieu. Nous sommes arrivés à quelques encablures du retour de Notre Seigneur Jésus Christ.  L’ennemi doit proclamer son triomphe et mettre les peuples à genoux devant lui dans le but de corrompre le maximum d’âmes.

Satan va lancer le grand séducteur et il a peut être choisi la France. Nos yeux sont toujours tournés vers les trois puissances majeures : l’URSS, les USA et la Chine. Mais, il ne faut pas sous-estimer la France dans la fin des temps. La France était la main armée de l’Église du vrai Dieu. Clovis est le successeur du roi David par son baptême et l’onction qu’il a reçu par l’évêque Saint Rémi en 496. Les rois de France jusqu’à Louis XVI ont conservé la Foi et ont tenu le rôle de défenseur de la Sainte Église du Christ. Elle a aussi été le moteur de diffusion de l’Évangile à travers le monde. La bête s’est attaquée à la France en 1789 portant un coup terrible au peuple Catholique. Combien d’âmes ont pris la mauvaise direction après cette révolution. La France a été attaquée pour tuer le défenseur de la parole de Dieu, maintenant Satan va l’utiliser pour diffuser sa parole.

Macron sera l’élu, le grand séducteur, celui qu’annonce l’Apocalypse de Saint Jean.

I) Un résultat impensable et pourtant bien préparé

Revenons 6 mois en arrière. François Fillon remporte la primaire de la droite. Hollande a un bilan catastrophique dans tous les domaines, on retiendra principalement l’institution du mariage pour tous et d’avoir dégradé l’image du scooter. Son dernier premier ministre à force de dégainer le fameux 49.3 était devenu totalement impopulaire. L’élection était imperdable pour le candidat de la droite.

Mais, l’histoire de DSK s’est répétée. Le pouvoir est à Satan et il le donne à qui peut mieux le servir. Peut-être aussi sommes nous en train d’assister à un vaudeville de mauvaise qualité dont les acteurs principaux sont Fillon, Macron et Juppé. Ils étaient les invités respectifs des sessions Bilderberg 2013, 2014 et 2016.  Macron s’y était rendu avec Fleur Pélerin. Peu de temps après ils entraient dans le gouvernement de Hollande.

Juppé aurait joué le rôle du candidat frustré et vexé (Oh ! non, on ne m’a pas choisi, alors je n’y vais pas), Fillon celui du souffre douleur et Macron, celui du choix naturel, courageux et honnête. C’est comme un tour de prestidigitation, on a des certitudes mais en réalité, on est piégé.

Je suis persuadé que tout a été préparé minutieusement depuis plusieurs années sans laisser la moindre chance au hasard. Je vais commencer à parler d’une vidéo de Jacques Attali enregistrée en Avril 2016. Elle est apparue sur plusieurs sites juste après le premier tour de l’élection. Je préfère retranscrire le texte plutôt que de mettre le lien de la vidéo car celle-ci peut disparaître :

Voici le monologue retranscrit :

J’ai toujours dit que le président prochain serait un inconnu parce que les français veulent 2 choses :
– un programme et une action forte
– quelqu’un de nouveau

D’une certaine façon, nous apportons le programme. Est en train de surgir un ou plusieurs (…) : Bruno Lemaire à droite ou Emmanuel Macron à gauche. Quelqu’un qui incarne l’espérance de nouveau. Il faut raison garder, Emmanuel Macron, comme Bruno Lemaire n’ont pas de programme aujourd’hui

J’ai été frappé de … avec plaisir que Emmanuel Macron désire supprimer l’ISF, considère que les migrants sont une chance,… les bribes d’un programme …

La vidéo révèle beaucoup d’éléments :

  • Macron doit sortir de l’ombre, c’est une façon de l’annoncer.
  • Lemaire est juste une illusion, un élément pour faire croire que rien n’était encore établi.
  • Macron est mis en avant par des idées proposées (ISF, Migrants) et son nom est cité à de nombreuses reprises.

Cette vidéo a été diffusée le mois de la création du partie politique « En Marche ! » de Macron.

Cette arrivée dans le monde politique a aussi été prévue par la revue « The Economist 2016 ». Il y a quelques mois, je pensais mais sans en être totalement convaincu que le personnage avec la casquette et la licorne sur la tête représentée Donald Trump. Cette supposition n’était pas juste sans être erronée complètement. Je reviendrai sur ce point dans la suite.

Désormais, j’annonce avec certitude que ce petit bonhomme donnant l’impression de sortir derrière un rideau pour apparaitre au grand jour représente Macron.

Il se trouve devant David Cameron disparu de la scène politique dès le mois de juillet 2016 après le vote du BREXIT. Il s’agit d’un indicateur temporel qui place l’apparition de l’inconnu dans le premier semestre 2016. Macron a créé son partie en avril 2016.

La casquette est un indicateur de la jeunesse du personnage. Macron avait 38 ans en 2016. Il suffit de se souvenir des anciens présidents pour comprendre qu’il est très jeune pour espérer briguer la présidence de la France.

Il est placé dans la première ligne aux cotés des grands de ce monde. Il est donc prévu qu’ils deviennent un homme politique de premier ordre.

Le personnage a une licorne sur la tête. Cette licorne est un indicateur du lieu de naissance et de la jeunesse de Macron. Il est né à Amiens et il a étudié dans le lycée la Providence de la ville (Lycée dans lequel il a séduit son professeur). Or, la ville possède sur son blason 2 licornes. De plus, pour montrer l’importance de cet animal légendaire, la ville a baptisé le stade de football sorti de terre en 1999: « le stade de la Licorne »

Le stade de la Licorne
Le blason de la ville d’Amiens

Le discours de Attali et les actes de Macron sont cohérents avec ce que la couverture de The Economist 2016 annonce. Il est aussi utile de rappeler que Macron et Rothschild (propriétaire de la revue) sont liés par des « anciennes » relations professionnelles. Voyons ce que nous réserve désormais la revue 2017.

II) L’évolution du personnage en 2017

Je conseille de relire l’article « Satan dévoile son plan » car il est un réel complément à l’article. Il décrit le personnage « The Magician ».

Sur la couverture « The economist 2017 » se trouve la carte de tarot « le Magicien ». Elle montre l’évolution du personnage version 2016 vers celui qui sera élu en 2017.

comparatif.jpg

Ces 2 personnages représentent la même personne. chacun porte des lunettes de réalité virtuelle.

  1. Sur la carte « The Magician », on peut lire « VR : Virtual Reality » sur la partie inférieure droite du masque porté par le personnage.
  2. Dans le magazine « The Economist 2016 », voici le début de l’article concernant l’homme à la casquette :
magicleap
Le saut magique / Abracadabra, c’est une réalité cinématique

Les lunettes sont un premier lien entre les 2 personnages. Mais, il existe un autre lien bien plus fort encore entre les deux. Ce lien est la magie. Dans l’article, les expressions « Magic Leap » et « Abracadabra » définissent clairement le caractère magique de celui qui est apparu en 2016. La couverture 2017 ne fait plus de mystère et le dévoile clairement comme le « Magicien ».

En 2017, le « Magicien » sera élu et aussi divinisé par la bête. Trois symboles inscrits dans la carte prouvent ce nouvel état :

  • le symbole infini (8 en rotation d’un quart de tour) : il montre le caractère intemporel du magicien.
  • le magicien est auréolé par le soleil, il est sanctifié par Babylone. Il en devient le roi.
  • les positions des deux bras du personnage calquent la position des bras du baphomet représentant l’ennemi de notre Seigneur Jésus Christ. C’est la divinisation trompeuse de satan.

III) La petite corne de Daniel

a) Dans la bible

Daniel au chapitre 7 nous livre ce récit :

7 Après cela je regardais dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, terrible, effrayante et extraordinairement forte ; elle avait de grandes dents de fer ; elle dévorait et brisait, et le reste elle le foulait aux pieds ; elle était différente de toutes les bêtes qui l’avaient précédée, et elle avait dix cornes.
8 Je considérais les cornes, et voici qu’une autre corne, petite, s’éleva au milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle ; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui disait de grandes choses.
9 Je regardais, jusqu’au moment où des trônes furent placés, et où un vieillard s’assit. Son vêtement était blanc comme de la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure. Son trône était des flammes de feu ; les roues, un feu ardent.
10 Un fleuve de feu coulait, sortant de devant lui ; mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui. Le Juge s’assit, et des livres furent ouverts.
11 Je regardais alors, à cause du bruit des grandes paroles que la corne proférait ; je regardais, jusqu’au moment où la bête fut tuée, et son corps détruit et livré à la flamme de feu.
12 Au reste des bêtes aussi, on avait ôté leur domination, et la durée de
leur vie avait été fixée jusqu’à un temps et un moment.

La licorne placée sur la casquette représente aussi cette petite corne. Il lui a été donnée une bouche et des yeux, ceux de Macron.

Cette petite corne va grandir et proférer des paroles hautement blasphématoires. Elles sont les paroles de la bête placée par la synagogue de Satan.

Le partie « En marche ! » est aussi une préfiguration de la chute des 3 cornes. Ce partie a détruit la gauche, la droite et l’Extrême gauche en France. Elle va attirer les politiciens de ces différents partis car Macron devra nommer des ministres. Les partis se videront et finiront par imploser. Macron opérera des prodiges car il aura des alliés riches et forts. Il attirera toujours plus de monde à lui. On voit déjà à l’œuvre les effets de la séduction sur Valls, prêt à tout pour le rejoindre et Hollande (dont le plus grand ennemi est la finance) qui voit en lui le fils idéal.

b) Au cinéma : la trilogie : Damien, la malédiction

Macron est né le 21 décembre 1977. A cette période, en 1976 et 1978 sont apparus les deux premiers opus de la trilogie Damien, la malédiction.

Voici les Wiki des 2 films : la malédiction et Damien, La malédiction 2

Cette trilogie traite de l’avènement de l’anti-Christ. Ces films insistent sur les caractéristiques suivantes de l’anti-Christ:

  • il viendra du monde politique
  • il viendra en séducteur
  • il aura des protecteurs dans le monde

Au visionnage des films, il semblerait même que le personnage principal soit un clone de Macron.

Mais, le plus intéressant reste le nom de l’anti-Christ: Damien Thorn. Thorn se traduit par épine et Horn signifie la corne. Damien, nom curieux pour un film anglophone, renvoie au nom de la ville de naissance de Macron. On pourrait jouer sur la phonétique de la phrase « Macron est d’Amiens » pour comprendre « Macron est Damien ».

Le premier film dont le budget était faible a obtenu un énorme succès en Amérique lors de sa sortie. Il est apparemment devenu une référence aujourd’hui.

IV) Une nouvelle façon d’associer les cartes

Au moment des élections présidentielles américaines, je pensais que l’inconnu de la couverture de 2016 pouvait être Donald Trump. Il y avait deux solutions à l’époque, soit Clinton gagnait et l’absence de Trump de la couverture s’expliquait, soit Trump remportait le scrutin et celle-ci devenait moins évidente. Mais, Trump s’était déjà révélé au monde avant 2016 et il était déjà très connu. Toujours est-il qu’au moment de son élection, on pouvait supposer qu’il s’agissait de lui.

La couverture 2017 peut donner une explication à cette confusion. Après avoir considéré la carte du magicien avec les récentes informations, et en supposant qu’elle représente Macron, j’ai eu l’idée de l’associer avec celle de Trump.

Ce regroupement n’est pas dénué de sens, il s’agit de 2 hommes politiques et les deux pays ont fait leur baptême satanique dans la même période (Révolution française de 1789 et Indépendance Américaine avec toute la symbolique F-M le 4 juillet 1776). La statue de la liberté, cadeau français aux américains a scellé ce pacte. La révolution française était aussi un projet des illuminés de Bavière fondé le 1er mai 1776. Il faudra surveiller les relations entre Trump et Macron dans les temps qui viennent.

Ce qui est le plus surprenant est que cette façon d’associer les cartes fonctionnent également avec les six autres cartes.

Voici une représentation de la page avec la mise en évidence des regroupements.

regroupement.jpg

L’association la mort / la tour : Le cavalier représente les 4 cavaliers de l’Apocalypse (cf. article Satan dévoile la fin de son plan). Les quatre cavaliers correspondent au 4 premiers sceau de l’Apocalypse de St Jean. Lors du jugement, Babylone sera détruite, les damnés iront à la gauche du Christ et les justes à sa droite.

L’association le monde / la roue de la fortune : L’état du monde actuelle est le fait du jeu politique organisé dans chaque pays. Les élections sont présentées comme une loterie qui permet d’espérer des jours meilleurs mais en réalité elle épuise et appauvrisse les peuples. Seules quelques-uns bénéficient du gros lot. Ainsi va le monde.

L’association les étoiles /  l’ermite : Le sol de la carte les étoiles n’est pas celui de la terre mais plutôt celui de la Lune. La carte donne l’impression d’être un zoom du ciel de la carte de l’ermite. Dans la bible, le Christ nous parle de signes qui seront visible dans le ciel. Nous avons ici une inversion démoniaque, le peuple semble être occupé par les soucis de la terre, tournant le dos au ciel étoilé et se dirigeant vers l’ermite.

Une analyse linéaire en partant de la droite vers la gauche montre les étapes établis pour déclencher la colère de Dieu.

  1. Les peuples ont été amenés à s’intéresser uniquement aux choses du monde terrestre en se détournant de Dieu.
  2. Le monde appartient alors à ceux qui tiennent les ficelles dans les coulisses en donnant le sentiment que nous vivons dans un monde démocratique.
  3. Tout est prêt pour que les hommes de la bête apparaissent dans le but de la faire adorer.
  4. Le temps touche à la fin. L’humanité apostate engendrera la fin et le jugement dernier.

Conclusion

Nous fêtons cette année le centenaire des apparitions de Fatima. Le miracle du soleil est survenu le 13 octobre 1917. Ce miracle est l’apparition de la femme que décrit St Jean au chapitre 12 de l’Apocalypse. La vision de l’Apôtre qu’aimait le Christ est suivi de l’apparition du dragon antique dans le ciel. Commence alors le combat entre les légions célestes menés par le Saint Archange Michael contre les anges déchus. Ces derniers sont chassés du ciel et sont envoyés sur la terre. Est-ce le début du siècle de Satan prophétisé par Léon XIII ? Les 100 ans de Satan devrait donc s’arrêter le 13 octobre 2017.

La Sainte Vierge Marie est apparue pour la première fois le 13 mai au trois enfants. Cette date est donnée par Dieu pour nous prévenir de l’entrée dans la dernière période.

Les événements entre la Corée du Nord et les Etats-Unis, les choix des dirigeants dans le monde, le comportement égoïste et matérialiste de la plupart des gens, l’homosexualité encouragée, le transhumanisme (l’homme ne se satisfait plus de la Création de Dieu !!!) sont autant d’éléments qui devraient réveiller les consciences.

AJOUT – 8 mai 2015

La semaine dernière, je disais à un ami, Macron pourrait être élu avec 66,6% des voix que la majorité des gens ne comprendrait pas. Mais, le résultat est encore plus incroyable car il est de 66,06%. Il fait travailler notre mémoire.

En 2014, Madame Lagarde, à la tête du FMI a prononcé un discours en testant la connaissance des gens sur la numérologie en utilisant le « MAGIC SEVEN ». Ce Magic Seven fait un premier lien avec notre personnage le magicien. Le second lien est la présence du « ZERO ». Lagarde parlait dans la vidéo de l’année 2017 : Twenty seventy, You DROP the ZERO … => 2017, vous enlevez le ZERO…

Donc, si on reprend les paroles de Lagarde : 66,06 … You Drop The Zero, on obtient le fameux 666.

L’étymologie de Christine Lagarde est aussi très intéressante :

Christine vient du grecque Krystos qui désigne « le disciple du Christ ». Macron est la copie démoniaque de l’Emmanuel (Dans le livre de Isaïe on peut lire : C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel). On comprend aussi fort bien le soleil derrière la tête du magicien sur la couverture. Le soir de l’investiture la tête de Macron était sous la protection du sommet de la pyramide. Christine sera le disciple de Macron. Elle sera aussi la tour de garde. Il est fort probable qu’elle entre à Matignon ou qu’elle soit au coté de son maître.

Une autre coïncidence entre les étymologies de « Louvre » et « Lagarde » est aussi remarquable. Le mot « Louvre » proviendrait d’une déformation de « lauern ». En ancien français, le mot signifie « tour de guet ». Une tour aurait été construite à cet emplacement à l’époque des invasions Normandes.

Christine Lagarde sera aussi un lien utile pour accélérer le rapprochement obligatoire entre Macron et Trump.

Emmanuël est Jésus Christ et personne d’autre. 

Satan dévoile la fin de son plan

La période accordée à Satan arrive à maturité. La prophétie du Pape Léon XIII va s’achever et nous aurons le verdict. La réponse est déjà connue, mais encore faut-il « Croire ». L’Apocalypse de Saint Jean, parole véritable, indique clairement que le Christ, Fidèle est son nom, sera vainqueur et il jugera chacun. Le Christ avait aussi prévenu « De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la Puissance de Dieu et venant sur les nuées du ciel. » lorsqu’il était opposé à Caïphe. Mais, nous n’y sommes pas encore. Nous devons encore passer les dernières épreuves et nous allons éprouver les derniers soubresauts de ce monde tourné vers la bête. Satan doit encore tenter de corrompre le petit reste. Il désire terminer en apothéose et clamer sa victoire. Il doit aussi se faire aduler. Les hommes ont en effet le choix de la damnation ou de la vie. Ils auront la vie s’ils suivent à cœur ouvert le Christ et ils auront la géhenne s’ils adulent l’autre bête cornu.

Il ne faut pas se tromper.

Dieu nous éclaire. Jésus nous donne la lumière, sa parole est la lampe qui nous permet de révéler la vérité. A partir de la Parole Vivante du Christ, je me suis penché sur l’horrible couverture de The Economist 2017.

Mais, pourquoi ai-je fait cela?

Il s’agit ici du plan du démon et ainsi il suit en parallèle le plan de Dieu. En observant sur une colline une bataille, on peut comprendre les stratégies des deux armées. On peut aussi obtenir des indicateurs sur la période des temps.

De plus, Dieu domine l’ennemi et il peut le contraindre à dévoiler des secrets ou à donner des informations. On le comprend fort bien dans le livre de Job. Satan doit demander la permission à Dieu pour infliger des épreuves à Job. De plus, Dieu indique les limites que l’ennemi ne peut franchir.

Avant de commencer l’article, je tiens à rappeler que la cartomancie est une pratique totalement satanique. Il ne faut pas s’y adonner et s’il en a été le cas auparavant, il faut le confesser.

I. Le monde aujourd’hui

La troisième carte est « Le monde ».

le-mode

L’observation de cette carte laisse apparaître un parapluie. Cet objet à une symbolique forte dans le milieu maçonnique. Il est beaucoup utilisé dans le monde de la musique notamment par Rihanna et JayZ. Elle est aussi l’interprète de la chanson « umbrella » (traduction anglaise). Le parapluie permet de se protéger de la pluie. Or, la pluie est aussi l’eau qui tombe du ciel. L’eau est l’élément purificateur. L’Eglise est née de l’eau et du sang versé sur la Sainte Croix.

En regardant cette image, on comprend que le monde est plongé sous l’ombre du parapluie. Celui-ci le coupe de la lumière et de l’eau de Dieu.

Ce parapluie est aussi composé de matériaux isolants et opaques.

  • Les masques d’acteurs de théâtre : Ces masques étaient déjà utilisés lorsque le Christ était parmi nous. Ils étaient portés par les acteurs de théâtre. En Grecque, le nom donné au acteur était Hupokrisis. Les acteurs jouaient le rôle qui leur était conféré par le masque. Il n’était pas rare qu’un même acteur jouait dans la même représentation des rôles diamétralement opposés. Ce terme a naturellement donné le mot « Hypocrite » en français. Le Christ a qualifié a plusieurs reprises les pharisiens de cette façon. Les hypocrites sont la première composante du parapluie.
  • La seconde composante est un livre fermé. Le livre est la parole de Dieu. Il est fermé. La parole de Dieu n’est plus enseignée. Notre monde ne s’y réfère plus. Ce parapluie « protège » contre la parole de Dieu.
  • La troisième composante est un tableau positionné au milieu. Il représente une terre, un ciel et un soleil. Ce parapluie nous projette une fausse réalité, un monde artificiel avec un faux soleil, un faux ciel et une fausse terre . Il nous cache le vrai soleil placé au dessus même du tableau.

Le parapluie a pour but d’empêcher les hommes de se tourner vers la lumière de Dieu. Il est tenu par de puissants hypocrites. Ils ont fabriqué un faux monde. L’homme placé en dessous reste contrôlé par l’esprit et la religion du MONDE. Cet esprit et cette religion émanent de la connexion du parapluie à la pyramide (la franc-maçonnerie est fortement liée aux anciens cultes égyptiens – ISIS par exemple), aux institutions et aux banques.

La partie supérieure de la carte fait tout de même naître un espoir. L’homme peut se projeter au delà de ce parapluie et regarder vers la lumière mais il doit pour cela comme suggérer par l’image (le portrait d’un homme et le livre ouvert) « Ouvrir le livre de la vérité ».

Cette carte est l’état du monde actuel.

II. Apocalypse 12

On peut ensuite remarquer 2 cartes légèrement inclinées. Cela donne à réfléchir. Si je devais discuter avec une personne de cartes disposées sur la table, je pense que je les pointerais du doigt, je les écarterais du jeu ou je les différencierais en les inclinant. D’ailleurs, dans le cas présent on peut facilement imaginer par la vision des sens opposés de rotation que chacune des mains – la gauche et la droite – a simultanément opéré le mouvement.

Ce décalage est une invitation à associer les 2 cartes, mais aussi à montrer le caractère imminent de leur réalisation car elles sont les premières à être mises en évidence.

association

La carte du jugement ne correspond pas visuel au tarot traditionnel. Celle-ci est représentée ci-dessous :

20-jugement

Ce qui est intéressant ici est la présence de l’ange qui sonne la trompette. Il s’agit du septième ange qui fait retentir le song de la 7ème trompette.

Mais qu’aux jours où le septième ange ferait entendre sa voix en sonnant de la trompette, le mystère de Dieu serait consommé, comme il l’a annoncé à ses serviteurs, les prophètes.  Apocalypse 10, 7

Et le septième ange sonna de la trompette, et l’on entendit dans le ciel des voix fortes qui disaient :  » L’empire du monde a passé à notre Seigneur et à son Christ, et il régnera aux siècles des siècles.  »  Apocalypse 11, 15

Par contre cette carte inventée avec Trump tenant un sceptre et une couronne fait plutôt penser à la carte de l’Empereur du tarot traditionnel. La terre étant le lieu de son trône.

empereur

Voici ce qu’annonce le psaume 47, 8-9:

Car Dieu est roi de toute la terre ;
chantez un cantique de louange
Dieu règne sur les nations,
il siège sur son trône saint.

La carte Trump, siégeant comme l’empereur sur la terre, lui attribue un caractère de juge divin, accentué par  son nom (traduction de la trompette du livre de Saint Jean). Il est celui qui vient juger le monde. Satan annonce la pale copie de la fausse représentation de Dieu, l’arrivée de l’anti-Christ personne.

En associant la carte « jugement » à celles des « étoiles », nous pouvons ainsi en tenant compte des remarques précédentes du plagia opéré par la bête du chapitre 12 de l’apocalypse :

1 Puis il parut dans le ciel un grand signe : une femme revêtue du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête.
3 Un autre signe parut encore dans le ciel : tout à coup on vit un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes, sept diadèmes ;
4 de sa queue, il entraînait le tiers des étoiles du ciel, et il les jeta sur la terre.
5 Or, elle donna le jour à un enfant mâle, qui doit gouverner toutes les nations avec un sceptre de fer ; et son enfant fût enlevé auprès de Dieu et auprès de son trône,
6 et la femme s’enfuit au désert, où Dieu lui avait préparé une retraite, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours.
7 Et il y eut un combat dans le ciel : Michel et ses anges combattaient contre le dragon ; et le dragon et ses anges combattaient ;
8 mais ils ne purent vaincre, et leur place même ne se trouva plus dans le ciel.
9 Et il fût précipité, le grand dragon, le serpent ancien, celui qui est appelé le diable et Satan, le séducteur de toute la terre, il fût précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

a. il parut dans le ciel un grand signe

sign

Le grand signe est la femme revêtue du soleil. Il s’agit bien évidemment de la Sainte Vierge Marie. Elle est l’ennemi la plus menaçante pour le cornu. La mère du Christ est la cible de choix. Sur l’image, la forme représentée pourrait faire penser à celle d’une femme aux longs cheveux tombantes et inertes. La couleur et la flamme font penser au soleil. Je pense qu’elle est une représentation démoniaque de notre Dame.

b. toutes les nations avec un sceptre de fer ; et son enfant fût enlevé auprès de Dieu et auprès de son trône

Il n’est pas nécessaire ici de commenté plus l’image de Trump

c. il entraînait le tiers des étoiles du ciel, et il les jeta sur la terre.

Les étoiles représentées sont 14.Elles sont dans le ciel. En effet, on peut voir une planète les environnents qui n’est pas la Terre. Ces 14 personnes ou étoiles sont toutes agées de 17 ans. Elle sont de jeunes personnes. Dans, l’ancien testament, l’expression « petits enfants » est employés 42 fois. Il est intéressant de voir que le tiers correspond à 14.

Chacune des étoiles met en avant les armes utilisées par la bête :

Sam Altman, créateur de startups
Je pense que le mondre sera le plus incroyablement beau le siècle à venir
Nous allons créer des nouvelles formes de vie biologique

Siyanda Mohutsiwa, Activiste social (Les droits de l’homme by FM biensûr)

Isaac Hernández Danseur, Ballet (« la beauté artistique sauvera le monde »)

Daisy Ridley, Actrice …

Hani Al-Moulia, photographe 3D – Eloge des nouvelles technologies

Shivon Zilis, Homme et robots !!!

Et les autres sont de la même trempe : Amani Al-Khatahtbeh (guerre des marques), Leticia Gasca (Intelligence artificielle), Amanda Coletta Sport et politique, Tor Garnett detective,  Joshua Wong influence de la chine, Louise O’Neill, feministe,  Tomasa del Real musicienne, Boyan Slat Technologie pour nettoyer la planéte.

Toutes ces personnes sont humano-centriques. L’homme par l’homme. L’homme peut tout. Pas besoin de Dieu. Trump était un homme d’affaire avant de devenir président, il touchait à tout. Il entreprenait au sens « humain du terme » et il est devenu milliardaire. Il représente d’une certaine manière le modèle pour ces jeunes. Le roi et ses étoiles.

On peut aussi rappeler l’événement qui s’est produit le 26 octobre sur le Walk of Fame à hollywood. Ce jour là, l’étoile de Trump a été démolie. Nous étions le 300ème jour de l’année et il ne restait plus que 66 jours avant la fin de l’année. Le chiffre 6 représente l’homme dans la bible. L’homme a été créé le 6ème jour. Le 11 est la dualité satan/lucifer en réponse au 111 qui représente notre Dieu Trinitaire, le Père, le Fils et le Saint Esprit. L’association des 6 et 11 donne l’homme qui veut régner sans Dieu. Le 300ème jour reprend la notion de notre Dieu Trinin. Le passage du 3 au 66 est l’homme qui veut prendre la place de Dieu. Briser l’étoile, jeté au sol est un rituel pour annoncer la métamorphose de l’homme-star en celui qui deviendra l’anti-Christ.

starbroken

Cet événement s’était produit une dizaine de jour avant son élection.

On peut enfin remarquer que les étoiles possédent une forme peu commune. Est-ce une coïncidence que cette étoile à 8 branches soit également représentée sur les armoiries du pape François ?

armoiries

III. La traversée de la mer rouge

La carte de l’Hermite représentée sur le magasine évoque le passage de la mer rouge par le peuple Hébreux.

passage

L’Hermite est censé représenter Moïse. Il indique le passage à prendre. La fracture sur le globe en bas à droite donne l’effet d’une séparation qui vient de se produire. La lumière artificielle du vieil homme guide le peuple indénombrable. Ce peuple marche au pas comme des automates, ils portent des revendications du monde, il suit le chemin ouvert pour lui. Ce vieil homme représente les décideurs de l’ombre. Le peuple ne pense plus par lui même, on le guide dans ses idées, dans son mode de vie et dans ses revendications. Il est un homme de la terre, entre deux mur à suivre le chemin de la perdition. Tous tournent le dos au ciel. Personne ne le scrute.

Luc 21 :

25 Et il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles, et, sur la terre, les nations seront dans l’angoisse et la consternation, au bruit de la mer et des flots ;
26
les hommes séchant de frayeur dans l’attente de ce qui doit arriver à la terre entière ; car les puissances des cieux seront ébranlées.
27
Alors on verra le Fils de l’homme venant dans une nuée avec une grande puissance et une grande gloire.

Mathieu 7 :

13 Entrez par la porte étroite ; car la porte large et la voie spacieuse conduisent à la perdition, et nombreux sont ceux qui y passent ;
14 car elle est étroite la porte et resserrée la voie qui conduit à la vie, et il en est peu qui la trouvent !

IV. Le point de départ

Les apparitions de Marie à Fatima sont le point de départ de l’Apocalypse. Elles sont reconnues par le Saint Siège (avant Vatican II). Marie a Fatima est la «femme revêtue du soleil». Dieu, dans sa grande miséricorde, a donné un signe à son peuple – Israël (veut dire le peuple de Dieu) – à nous aujourd’hui de montrer que nous faisons parti de ce peuple. Dieu nous donne Marie comme refuge. Ces événements se sont produits entre le 13 mai et le 13 octobre 1917. Marie indique clairement dans les révélations que si la Russie n’est pas consacrée à son cœur immaculée, elle rependra ses erreurs à travers le monde.

lamaisondedieu

La première carte « The Tower » de la couverture ne met pas en opposition les Chrétiens face aux communistes mais elle inspire plutôt un choix. Ce même choix demandé par le Christ dans l’Évangile de Saint Matthieu au chapitre 7 (cité dans le point précédent).

Il ne faut pas prendre le drapeau communiste comme celui du parti actuel mais comme l’idéologie apparue en 1917.  Cette doctrine satanique portée par Karl Marx a formé les idéologies issues du XXème. Le communisme est bien « l’erreur que répendra la Russie si elle n’est pas consacrée à mon Cœur Immaculée dans le monde » dont parlait la Vierge Marie à Fatima. Karl Marx était un satanique. Voici ce qu’il disait : 

La destruction de la religion, en tant que bonheur illusoire des hommes, est indispensable à leur bonheur réel. L’appel à l’abandon de leurs illusions sur leur condition est un appel à l’abandon d’une condition qui a besoin d’illusions. La critique de la religion est donc la critique de cette vallée de larmes dont la religion est le halo

Or, aujourd’hui notre société est emprunte d’idées marxistes. Nous avons la « religion de la République » comme l’a souligné l’année dernière Bartolone à l’Assemblée détruisant sous couvert de laïcité toute croyance à notre Dieu.  Le marxisme parle également de donner une rémunération en fonction des besoins, ceci est le cas avec les allocations et aides diverses. S’associer et croire en l’état providence, y adhérer pleinement est faire partie du groupe sous bannière communiste.

Les autres mettront leur espoir en Jésus Christ. Ils auront choisi de ne plus suivre les différentes marionnettes juste utilisées pour endormir les masses (Cette carte est très liée à la quatrième de la couverture). Ce sera ceux-la qui seront marqués du sceau divin juste avant que les quatre anges dévastateurs soient déliés.

La carte se nomme dans le jeu du tarot traditionnel « La maison de Dieu ». Le mot Tour est clairement utilisé pour rappeler la Tour de Babel. Cette épisode de la Bible a marqué la création des nations. Il a aussi montré comment Dieu a mis fin à l’arrogance de l’homme qui voulait atteindre le Ciel par des moyens humains.  Sur la couverture, on peut comprendre que la Tour est la création de l’homme. Elle représente notre monde. Ce monde a été battis sur des valeurs Chrétienne – On peut voir une croix au dessus de la porte de la Tour.

Lorsque le temps sera atteint, Dieu la détruira. Sur la porte, il y aura le jugement qui sera donné et s’accomplira Apocalypse 1-7 :

Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra, même ceux qui l’ont percé; et toutes les tribus de la terre se lamenteront à cause de lui. Oui. Amen!

Les boucs iront à gauche et les brebis à droite.

V. Mieux vaut s’appuyer sur le Seigneur que de compter sur  les puissant ! (Ps 117-9)

Le titre résume parfaitement la carte « La roue de la Fortune » :

wheeloffortune

La roue de la fortune laisse une grande part au hasard. Désemparé par la politique politicienne, on continue à toujours croire en un homme providentiel. Pourquoi ne pas voter telle personne. Il n’a jamais été au pouvoir. Je vais voter car je veux préserver la démocratie de mon pays. Voter, c’est donner son avis. Autant d’idées préconçues fait envisager une alternance humaine à notre monde. Mais ce monde continue à s’éloigner de Dieu. Ils suffit de citer le mariage pour tous pour s’en convaincre. La carte montre la roue actionnée par des bulletins glissées dans l’urne. Mais, on se rend compte aussi que l’image montre des alternances (Le Pen, France et Geert Wilders, Pays-Bas)  ont les mains et pieds liés. La présence de Merkel, alors que son pays tire l’Europe, attachée à cette même roue montre la domination sur les hommes politique de la bête.

Jouer au jeu de hasard n’apportera aucune solution par contre cela attisera un peu plus encore la colère de Dieu. Les urnes sont un leurre. L’élection présidentielle prochaine en France verra un homme déjà formatté. La dernière primaire de la droite a opposé François Fillon à Alain Juppé. Le premier a participé au groupe Bilderberg en 2013 alors que le second en 2015.

Il ne faut pas adhérer à ce monde et à ces idées. Il faut se tourner vers notre Seigneur Jésus Christ.

VI. Le bateleur

La carte du magicien porte traditionnellement le nom de bateleur dans le jeu du tarot. Il correspond de nos jours au prestidigitateur. Ce mot a donné l’expression familière « Mener en bateau ». Cette carte suggère ainsi la manipulation des élites.Il a été choisi aussi d’utilisé le mot « Magicien » pour présenter la carte. La Magie est totalement interdite, elle fait appel aux démons. Enfin, cette carte met en évidence les nouvelles technologies.

batelier

A la lumière des ces 3 éléments, on peut comprendre que :

  • la technologie estl’instrument des démons,
  • le technologie nous éloigne de la vérité,
  • le magicien est quelqu’un dont nous devrions nous méfier.

Qui est ce magicien ?

Ce magicien se prétend être Dieu :

  • sa tête est entourée du soleil ressemblant à un halo de lumière représentant dans la seule et vraie religion Catholique, la sainteté,
  • il léve la main droite – Main de la justice et signe de pouvoir,
  • le signe au dessus de la tête représente l’infini (du moins en mathématiques) synonyme de l’éternité.

Le magicien se prétend être Dieu. Il est l’homme trompé, rempli d’orgueil et d’arrogance. Il substitue bien volontiers un monde matériel à celui de Dieu. Cet homme représente tous ceux qui sont tournés vers ce nouveau monde et son univers technologique.

Jésus disait (Mathieu 6) :

31 Ne vous inquiétez donc pas et ne dites pas: ‘Que mangerons-nous? Que boirons-nous? Avec quoi nous habillerons-nous?’
32 En effet, tout cela, ce sont les membres des autres peuples qui le recherchent. Or, votre Père céleste sait que vous en avez besoin.
33 Recherchez d’abord le royaume et la justice de Dieu, et tout cela vous sera donné en plus.

L’homme sur la carte ne se soucie pas du Royaume de Dieu et de sa justice, mais il veut obtenir les biens de ce monde présent.

VII. La dernière carte, la mort

Le nombre 13 est lié directement à la Vierge Marie. La Sainte Vierge est couronnée de 12 étoiles. Elle est la treizième. Notre Dame de Fatima a également choisi le 13 de chaque mois pour apparaître aux 3 enfants. Ainsi, pour s’attaquer à la Sainte Mère de Dieu, Satan a donné à l’aide des ces sbires une connotation ésotérique (cinéma, publicité, jeux vidéos, légendes) à ce nombre. La Vierge Marie est le pire ennemi du démon. Il s’attaque à tout ce qu’elle représente. On peut aussi citer l’exemple du bleu et du rouge (ou rose). Avant le début du XXème siècle, le bleu était la couleur de la virginité. Cette couleur était attribuée aux filles et les vêtements des nourrissons filles étaient dans ce ton. Par contre, les petits garçons portaient plutôt des vêtements roses. Les Rois de France étaient chef des armés. Le rouge représentait le sang. Or, pour un enfant, porter un habit rouge semblait trop rude et la couleur était atténuée par une touche de blanc, l’habit prenait une couleur rosée. De nos jours, nous pouvons observer l’inversion de cet usage. Pour revenir au 13, ce nombre correspond à la dernière carte de la couverture : La Mort. Ennemi de la Vierge Marie, il n’est pas surprenant que la bête ait attribué à la carte « la mort » le nombre de la Vierge Marie.

death

a) Le personnage squelettique est rarement représenté sur une monture dans le jeu classique. Le cheval est utilisé dans ce cas en lien direct avec les quatre cavaliers de l’Apocalypse, le blanc, le rouge, le noir et le verdâtre. En regardant attentivement le cavalier squelettique, j’ai conclu que ce personnage représenté à lui seul ces 4 cavaliers :

  • Le blanc est la couleur du cheval,
  • Le rouge est la couleur de la bride,
  • Le noire est l’habit du cavalier,
  • Le squelette et la faucille sont attribués au cavalier verdâtre.

Ainsi cette carte apparaît, car les 4 cavaliers ont déjà été lancés et leurs offices touchent aux termes. Les 7 sceaux ont été ouverts.

b) Le poisson et la flaque d’eau

L’eau vive représente la purification. Or, sur cette photo on peut se rendre compte que le ruisseau est asséché et qu’un petit poisson essaye de survivre. Il s’agit du petit reste du peuple Chrétien. Jésus avait posé cette question : « Mais quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la Foi sur la terre ? »

Peuple Catholique, il faut persister dans la FOI, le Christ va revenir. D’un point de vue strictement humain, il n’y a pas grand chose à faire, mais cette bataille va se gagner spirituellement. Redoubler dans les prières : neuvaines, Chapelets (ou Rosaires) et messes. Le poisson survit même si la bête aimerait le voir mort définitivement.

c) Les 2 gros insectes ressemblent à deux grosses mouches. Leurs tailles est disproportionnées. Elles sont liés à un démon nommé Belzébuth cité dans l’Ancien Testament.

d) Le soleil est rouge, il ne donne plus toute sa lumière – Matthieu 24, 29 : Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées.

Cette carte se rattache à la dernière carte de la couverture : les étoiles tomberont du ciel.

e) Le champignon atomique : Il est le désir du démon. Le Christ lui laissera-t-il le temps ou reviendra-t-il avant ? Si Satan venait à déclencher la première explosion, l’homme possède la capacité de détruire 20 fois le globe. Serons-nous alors placés dans la fournaise de Daniel ? Il n’est pas facile de décrire ce moment qui sera la transition de l’ancien monde à la Jérusalem Céleste. Seul l’espoir et la confiance en Jésus Christ nous permettra d’en sortir.

VIII. Le calendrier

Un nombre allant de 1 à 21 est attribué à chaque carte du tarot. Le tableau suivant relève les numéros attribués en suivant la même disposition à celles de la couverture.

Il est curieux de remarqué que la première et la dernière carte portent les numéro 16 et 17. Tous les événements de la page on prit source en 2016 pour se terminer en 2017.

Les autres nombres doivent être combinés pour donner les dates clefs de cette année. On peut alors déduire les dates suivantes de cette matrice :

09/01/2017
10/01/2017
13/01/2017
20/01/2017
21/01/2017
01/09/2017
10/09/2017
13/09/2017
20/09/2017
21/09/2017
01/10/2017
09/10/2017
13/10/2017
20/10/2017
21/10/2017

IX. Hors cadre : Que dire des couvertures de 2015 et 2016

a. Happy Birthday (Couverture 2015)

Au lieu d’expliquer ce premier point de manière analytique, il me semble plus intéressant d’expliquer la façon dont les recherches ont évolué temporellement sur ce point. Nous étions le 2 juin 2015. En effectuant des recherches de façon hasardeuse,  je me suis rendu compte qu’on était le 153ème jour de l’année. J’utilise le calendrier républicain lors de l’étude du plan de l’ennemi car il apporte des informations données par l’ennemi (cf article : Le dernier président).

Je relève :

  • le quantième jour de l’année,
  • le nombre de jour restant,
  • l’attribution du jour faite par les « vainqueurs » de la honteuse révolution française.

Dans notre cas nous avons 2 indications très intéressantes :

  • il s’agit du 153ème jour. Le « 153 » représente les justes dans la bible. Il est le nombre de poissons jugés bons sortis des filets des apôtres lors de la seconde pêche miraculeuse suivant la résurrection du Christ.
  • l’attribution du jour est l’acacia. L’acacia est un bois dur qui a été utilisé pour créer l’Arche d’Alliance dans l’Ancien Testament. Ce bois aurait été aussi utilisé pour constituer la couronne d’Épines de Jésus.

J’ai alors poussé les recherches un peu plus loin sur l’acacia. A cet instant je ne pensais pas que j’allais pouvoir faire un rapprochement entre ce que je cherchais (Trouverai-je au moins quelque chose d’intéressant ?) et la couverture du magazine.

Une première recherche sur google m’a permis de trouver un dialogue maçonnique préformaté(Quand on a pas d’intell…., on est obligé d’apprendre les réponses, c’est comme en politique) :

Q: Etes-vous Franc-Maçon ?
R: Mes frères me reconnaissent comme tel.
Q: Etes-vous compagnon ?
R: J’ai vu l’Etoile Flamboyante.
Q: Seriez-vous Maître ?
R: L’acacia m’est connu.

Pour devenir maître, il faut connaître l’acacia. Que de choses cachées derrière ce petit arbuste. Continuons et avançons. Ayant appris leur penchant pour l’Egypte, j’ai effectué la recherche sur Egypte et Acacia. J’encourage à effectuer cette même recherche pour que chacun se rende compte du nombre de liens existants entre les fausses divinités égyptiennes et l’acacia. Voici deux extraits très intéressants :

osiris

uniquedanslacacia

Résumé des éléments :

  • Date : 2 juin 2015
  • 153ème jour de l’année
  • Jour de l’acacia
  • l’acacia est lié à Osiris

Mes vieilles connaissances de 6ème m’ont rappelé le lien d’amour qui unissait Osiris et Isis. Et oui, ils étaient même amoureux l’un de l’autre avant leurs naissances. Mais, ISIS n’est-il pas non plus le nom international donné à DAESH ? Le groupe islamiste s’appelle ISIS partout sur la planète sauf en France. Tout ceci ne devient-il pas fort intéressant.

Petite réflexion: Si on attribue l’acacia à monsieur OSIRIS, attribut-on quelque chose à la dame ?

Réponse: Eh bien oui, l’absinthe lui est associée chez les égyptiens. Les prêtres isiaques étaient représentés avec une branche d’absinthe tenue en main.

Question: L’absinthe serait-elle attribuée à un jour du calendrier républicain ?

Réponse: Eh bien oui, il s’agit du 27 juin.

27 juin – jour de l’absinthe

Cette date du 27 juin est attribuée à l’absinthe en lien avec ISIS. Je fais une petite parenthèse. Il faut prendre très au sérieux la structure du calendrier républicain. Il ne s’agit pas d’attribution hasardeuse. Les sataniques ont décidé de remplacer le nom des Saints de l’Eglise du Christ par des noms d’animaux, de plantes et d’outils agricoles. Ils se servent du symbolisme de ces attributions pour émettre des messages. C’est d’ailleurs le cas ici. En effet, le lien d’ISIS-l’absinthe-27 juin a déjà été utilisé. En tapant 27 juin et ISIS dans un moteur de recherche voici ce que nous pouvons trouver (Réaliser sans trucage) :

prix-isis-2008
prix-isis-2008

 

prix-isis-2014
prix-isis-2014

Le Prix ISIS à lieu chaque année le vendredi précédent ou suivant le 27 juin. Est-ce une coïncidence ? Comment se fait-il que ISIS soit ainsi lié au 27 juin. La relation est l’absinthe. Petit conseil: Mieux vaut s’abstenir de jouer aux courses.

Fermons la parenthèse et complétons le résumé :

  • Date : 2 juin 2015
  • 153ème jour de l’année
  • Jour de l’acacia
  • l’acacia est lié à Osiris
  • le 27 juin est attribué à l’absinthe
  • absinthe est en lien avec ISIS
  • ISIS = DAESH

Isis et Osiris ont eu un fils appelé Harpocrate. Dans la mythologie égyptienne, Harpocrate désigne Horus enfant, fils d’Isis et d’Osiris. Il est représenté avec un doigt sur la bouche. Ce faux dieu commandait aux initiés de garder le silence sur les profonds mystères qu’on leur avait révélés (C’est une bien étrange histoire, je ne peux pas croire que cela existe !!!).

Question: Et alors, le petit garçon, n’aurait-il pas un attribut inscrit dans le calendrier républico-satanique ?

Réponse:  la pèche à la date du 13 octobre.

harpocrate

Cet extrait provient de l’ouvrage médical : Flore Rochefortine ou description des plantes qui croissent spontanément ou qui sont naturalisées aux environs de la ville de Rochefort Par René Primevère Lesson (1835)

La notion importante ici est la naissance, une naissance passée sous-silence.  La date est un 13 octobre. Cette date est la cible du démon car elle correspond à la dernière apparition de Notre Dame à Fatima en 1917. Or, la Sainte Vierge est l’ennemi le plus redoutable de la bête. En utilisant le principe de l’inversion satanique, jetons un coup d’œil sur la création du groupe de ISIS (Le fils a pris le nom du père).

daesh

Je vous laisse juge pour l’instant des avancées des découvertes concernant ce point. Mais, j’aimerai attirer l’attention sur un point : Dieu et le démon connaissent l’issue du combat. Tout ceci est révélé dans l’Apocalypse de St Jean. La seule consolation du démon est d’amener le plus grand nombre d’âmes en enfer. Une piste est ici donnée sur la connaissance de certaines dates clés par le démon. En effet, le démon avait attribué le jour de la pèche au 13 octobre juste après la révolution française. Il savait que cette date serait utilisée par la suite par la Vierge Marie à Fatima.

Regardons désormais le mannequin avec le chapeau étrange sur la couverture de The Economist 2015 :

chapeau

Le nom du mannequin n’a pas d’importance. Elle porte un chapeau sur la tête. Celui-ci représente un nid ailé contenant 7 œufs. Le nid  contenant 7 œufs a une signification symbolique : la NAISSANCE. L’élite commémore une création qu’elle a portée dans le secret. La date de naissance est donnée par le chapeau. En effet, quelle autre explication peut-on donner sur une photo parlant du monde en 2015 d’un chapeau datant de 2006 ? Ce chapeau a été créé par Alexander McQueen pour la collection Automne/hiver 2006 (le 13 octobre 2016, création de DAESH, correspond à cette période). Elle regarde son voisin de gauche « François Hollande ». La création indique la victime qu’elle va traumatiser durant l’année 2015. D’autres éléments de la couverture apporte des informations sur les attentats liées à la France.

Nous connaissons maintenant ce que représente l’absinthe qui empoisonne dès le berceau citée dans l’Apocalypse 8, 10-11 de St Jean :

10 Et le troisième ange sonna de la trompette ; et il tomba du ciel une grande étoile, ardente comme une torche, et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.
11 Le nom de cette étoile est Absinthe ; et le tiers des eaux fût changé en absinthe, et beaucoup d’hommes moururent de ces eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.

L’Absinthe est amère en opposition avec la parole de Dieu qui a le gout de miel (apocalypse 10, 10 :  Je pris le petit livre de la main de l’ange, et je l’avalai; il fut dans ma bouche doux comme du miel). L’Absinthe est une idéologie qui empoisonne les sources (c’est-à-dire les hommes dès qu’ils naissent) et le tiers des fleuves (c’est à dire une bonne partie des hommes). Cette parole amènera beaucoup d’hommes à la perte de leurs âmes. Cette idéologie n’a pas toujours existait, elle est apparue lorsque le troisième ange à sonner de la trompette. Mais, cette idéologie brûle les hommes qu’elle touchent, elle est ardente.

b. Les trois films de la couverture

Sur les couvertures de 2015 et 2016, la couverture invite implicitement à s’intéresser à 3 films :

  • les minions
  • le monde de Dory
  • Alice de l’autre côté du miroir.

Sur les couvertures 2015 et 2016, nous pouvons tout d’abord voir le premier ministre de l’inde Narendra Modi.  Celui-ci possède les mêmes couleurs que les minions sur la couverture 2015 et le poisson du monde de Dory sur la couverture

indiens

Sur la couverture 2015, on aperçoit également les poissons du film « Le monde de Dory ».

poissons

Plusieurs références au film « Alice de l’autre côté du miroir » apparaissent sur la couverture 2015 :

alicedelautredecotedumiroir

Tout d’abord la photo du chat « CHESHIRE », puis la photo d’une fille blonde représentée de dos. On peut se rendre compte que le sol reflète comme un « MIROIR » les objets et les personnes situés sur le sol.

Sur les trois films présentés, je n’ai regardé que le film « Les minions ». Je ne peux rien commenter concernant le film « Le monde de Dory ». Je ne vais pas parler du film Alice au pays des merveilles car après étude de plusieurs éléments du film, il traite de la programmation mentale et de la pédophilie. Je vais éviter ce sujet car en parler donne résonance à leur perfidie. Ils veulent par le biais du cinéma véhiculer des messages entre eux et se moquer de nous en dévoilant sous nos yeux de manières codées toutes leurs manipulations et leurs méfaits en nous encourageant à rire ou a nous détendre (but recherché par le quidam lorsqu’il se rend au cinéma).

1. Les Minions

Le film est sorti en Amérique le 11 juin 2015. Ce film décrit des événements qui se sont déroulés à la suite du film.

createurinternet

Dans le film, on peut lire la date du 6 août 1991 sur la plaque du taxi :

plaque

Tim Berners-Lee est né à Londres. Le système des dates est le même que celui de la France. De plus, l’action principale du film se situe à Londres. Scarlet veut en effet s’emparer de la couronne de la reine du Royaume Anglais.

  • Orlando
  • David Bowie  : David Bowie est mort le 10 janvier 2016. Son personnage Ziggy Stardust a été repris par lady gaga peu de temps après le décès pour rendre hommage à son acolyte. Ce personnage androgyne était bien entendu très connu mais ils avaient bien d’autres manières et de « succès » de « l’artiste » pour lui adresser un hommage.

stardustBowie vivant et l’hommage de Gaga

Or, dans le film les Minions, sorti au cinéma plusieurs mois avant la mort de Bowie, on peut se rendre compte des similitudes entre l’avion de l’engin volant de « Scarlet » et du tatouage des chanteurs :
avion

Le signe utilisé dans le film ou par Bowie renvoie au sigle du groupe satanique lors des attentats de Paris le 13 novembre 2015. La couleur rouge est directement utilisé dans le logo et EODM renvoie à EDOM (edomites) et donc Esaü (descendance de). Il est le frère jumeau (aîné car premier né) de Jacob. Il était recouvert de poil roux à la naissance. Esaü a vendu son droit d’aînesse à Jacob pour un plat de « rouge » (lentille rouge). Edom signifie rouge.  

Que ce soit par le cinéma, la musique ou les journaux, les sataniques au sommet de cette terre s’en donnent à cœur joie pour annoncer leur plan. Tout est dissimulé, rien ne doit apparaître au grand jour. Par ce moyen, il possède une lame à double tranchant. Par le tranchant supérieur de la lame, la dissimulation des messages codés exposés en permanence sous nos yeux, ils se considèrent comme tout puissant. Ils se foutent complètements de nous, ils nous emprisonnent dans le monde du cornu en commentant leurs exploits entre eux. Par ce procédé, ils clament leur supériorité. Plus les salles de spectacles, de cinémas, des stades, … sont remplies plus ils se gaussent. La face inférieure de l’arme permet de démolir toute tentative de dénonciation en profitant de la naïveté des personnes endormies pour dénigrer en ridiculisant ceux qui essayent de décoder leurs messages. Je vais juste donner un avertissement.

Il faut se méfier de tout ce qui est tout public, les enfants sont la première cible. Le film baby boss sorti en mars traite de 2 thèmes des sataniques : la pédophilie et le prolongement de leur triste vie.

La dernière élection

7 Après cela je regardais dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, terrible, effrayante et extraordinairement forte ; elle avait de grandes dents de fer ; elle dévorait et brisait, et le reste elle le foulait aux pieds ; elle était différente de toutes les bêtes qui l’avaient précédée, et elle avait dix cornes.

8 Je considérais les cornes, et voici qu’une autre corne, petite, s’éleva au milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées par elle ; et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui disait de grandes choses.

9 Je regardais, jusqu’au moment où des trônes furent placés, et où un vieillard s’assit. Son vêtement était blanc comme de la neige, et les cheveux de sa tête étaient comme de la laine pure. Son trône était des flammes de feu ; les roues, un feu ardent.

10 Un fleuve de feu coulait, sortant de devant lui ; mille milliers le servaient, et une myriade de myriades se tenaient debout devant lui. Le Juge s’assit, et des livres furent ouverts.

Daniel, Chapitre 7, 7-10

Le 8 novembre 2016, les américains ont élu « à la stupéfaction générale » leur 45ème président : Donald Trump. L’article suivant n’est pas une étude de la vie ou de la personnalité de ce bonhomme mais a pour but de mettre en évidence des symboles autour de cet événement. Ils sont des indicateurs des derniers temps que nous vivons précédent le retour de Notre Seigneur Jésus Christ.

I. Étymologie et signification du nom

Donald est d’origine écossaise. Il est issu du gaélique domnhall, c’est-a-dire « prince du monde ». Il est soit un nom de famille ou un prénom. Le prénom était à l’origine un sobriquet issu de la fête de Noël (NO :Naissance Ël : de Dieu ).

Dans la bible, à la suite de la chute d’Adam et Ève, satan est devenu le « prince du monde »

Le prénom du président est fortement emprunt de cet état. Il est à la tête du pays « le plus puissant » dans l’imaginaire collectif. En prenant l’exemple de la COP 22 à Marrakech tenue à la suite des élections, il était celui, même alors absent, dont tout le monde redoutait l’avis.

Sera-t’il celui qui dira « Je suis dieu » ?

Le nom Trump est un nom commun en anglais. Voici la traduction donnée par le Larousse :

larousse-trump

Le mot pour désigner la trompette utilisée par les musiciens en anglais est « Trumpet ». Par contre, dans le livre de la « REVELATION » (Apocalypse en français), le mot est « Trump ». Le prénom et le nom de ce personnage apportent un sens symbolique très fort.

Le prénom invite aussi à nous intéresser à la date de naissance de l’individu.

II. La date de naissance

Donald Trump est né le 14 juin 1946. Ce jour était donc le premier jour sur la terre de Trump, le 15, le second, le 16, le 3éme, le 17, le 4ème, le 18, le 5ème, le 19, le 6ème et donc le 20, le 7ème.

Trump ayant fêté ses 70 ans, le 14 juin 2016, avait donc déjà passé 70 et 7 jours sur la terre le 20 juin 2016.

En ajoutant, 7 mois à cette date, on pourra constater que Donald Trump aura : 70 ANS, 7 MOIS et 7 JOURS le jour où il prêtera serment (INAUGURATION DAY) formant un remarquable 7 7 7.

TRUMP endossera ce jour là le rôle de président des États-Unis et entrera à la « Maison BLANCHE ».

III. Le jour où satan a été intronisé au Vatican

En 1917, au Portugal s’est produit les apparitions de Notre Dame à Fatima. Marie a confié 3 secrets aux enfants. Lucie devait demander au pape de révéler le troisième secret en 1960.

En 1960, le pape Jean XXIII, le pape du concile Vatican II, a refusé de dévoiler au monde ce secret. Durant la prise de décision et à la lecture de ce secret était présent auprès du pape un prêtre Jésuite : Martin Malachi.

En 1965, Martin Malachi a reçu de Paul VI une dispense le relevant des obligations liées à ses vœux comme Jésuite et à son ordination sacerdotale. Il s’est retiré en Amérique. Il a écrit 16 livres dont « WINDSWEPT HOUSE ».

Cet ouvrage a été traduit en français et publié en 2015.

la-maison-battue-par-les-vents-le-roman-du-vatican

Ce livre est un roman. Les personnages et l’histoire sont « fictifs ». Il est compréhensible que Martin Malachi ait utilisé ce style pour faire comprendre de manière informel ce qui se passe véritablement. Il a déclaré lui même que « 85 % des personnalités citées et 95 % des faits exposés dans l’ouvrage sont bien réels, mais la forme choisie de roman rend les faits en question plus faciles à digérer. » Après avoir lu cet ouvrage, je peux indiquer que ce livre est une mine d’information précieuse pour comprendre la fin des temps.

La première partie (PROLOGUE EN FORME D’HISTORIQUE : LES SIGNES DE LA FIN) cite des faits historiques qui ne font pas partie de l’histoire romancée. Dans cette partie, Martin Malachi décrit un rituel satanique horrible et cruel se produisant simultanément dans la Chapelle Pauline à proximité du palais pontifical et une Chapelle située en Caroline du Sud au États-Unis. La synchronicité de la cérémonie a été assurée à l’aide d’une ligne téléphonique. Cet acte avait pour but d’introniser Lucifer au cœur même de la citadelle Catholique Romaine. Cet intronisation a eu lieu le 29 juin 1963.

Cette intronisation sera totale le jour de son Jubilé, 50 ans après. Ainsi, le 29 juin 2013, 3 mois et demi (Petit clin d’oeil à : Un temps, des temps et un demi temps de l’Apocalypse) après l’élection de François sur la chair de Saint Pierre, Lucifer pouvait fêter le jubilé.

Daniel au chapitre 12 :

9 Il dit :  » Va, Daniel, car les paroles sont serrées et scellées jusqu’au temps de la fin.
10 Il y en aura beaucoup qui seront purifiés, blanchis et éprouvés ; et les méchants feront le mal, et aucun méchant ne comprendra ; mais les intelligents comprendront.
11 Depuis le temps où sera interrompu le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours.
12 Heureux celui qui attendra et arrivera jusqu’à mille trois cent trente-cinq jours !
13 Toi, va à ta fin et repose-toi ; tu seras debout pour ton héritage à la fin des jours. « 

En prenant pour base, cette intronisation définitive du démon a la tête de l’Église, abomination de toutes abominations, et en ajoutant les 1335 jours de Daniel, nous obtenons la date du 23 février 2017,

Le calendrier républicain a été instauré en 1792. Chaque jour était caractérisé par le nom d’un produit agricole, d’une plante, d’un animal ou d’un outil en lieu et place des noms de saints du calendrier traditionnel.

Pour plus d’information sur ce sujet vous pouvez consulter le WIKI 

Ces références font bien souvent échos à des opérations lancées par les forces occultes. Cela permet sans doute d’imposer une signature à leurs actes compréhensibles aux « initiés ». Une manière supplémentaire de nous mépriser.

Par exemple, voici un bien étrange fait divers (source Huffington Post ) :

titre-fait-divers-1

article-fait-divers-1

Un feu de cheminée se serait déclaré accidentellement chez Mr Le Pen le 26 janvier 2015. Ce jour correspond dans le calendrier républicain au jour de l’amadouvier. Ce champignon est réputé pour ces qualités combustibles. Référence au Wiki :

L’amadouvier n’est pas comestible. On tire l’amadou de sa chair spongieuse combustible  Il était utilisé comme substance inflammable dès la Préhistoire Les briquets historiques dits « à amadou » étaient équipés de mèches en coton trempées dans un bain chimique pour les rendre très inflammables.

Nous pouvons aussi prendre le jour des attentats du 13 novembre 2015, jour de la garance. Cette plante donne un jus d’une couleur pourpre qui rappelle celui du sang. Les pantalons de l’armée française en 1914 était de la couleur rouge garance.

Ce ne sont que deux exemples, mais je peux vous affirmer que l’utilisation de cette référence est réelle et nombreuse.

Revenons donc au 23 février 2017 : Ce jour sera le jour du BOUC.

Le Bouc est utilisé pour la représentation satanique de baphomet. Cette idole démoniaque était vénérée par les chevaliers du Temple. Elle est aussi la statue de l’église de satan.

Satan connait le temps que Dieu lui a accordé pour tromper et anéantir la création. Il sait que ce temps lui est compté et qu’il ne pourra plus agir au-delà. Pour tromper les âmes, il annonce son triomphe en inversant la réalité (jour du bouc, inauguration du tunnel routier du Saint Gothard, …). Malheureux sont ceux qui le suivent et qui aiment ce monde.

En réalité, en annonçant son règne, il révèle en fait sa défaite. Le seul et vrai Dieu est notre Dieu Trinitaire : Le Père et le Fils et Le Saint Esprit. Il sera le Dieu qui triomphera. Il se passera encore bien des choses avant ce 23 février.

IV. Trump était-il prédestiné à ce poste ?

Les grands pontes de la finance prévenaient des effets catastrophiques de l’élection de Trump à la présidence des USA. Mais, il n’en fut rien.

La première banque a montré le contre-exemple a été Bank Of America avec de nombreux experts interviewés dans les presses spécialisés (Voici deux exemples : 1 et 2).

A Charlotte (Caroline du Nord), cette banque possède un établissement dans lequel une fresque mural a été peinte en 1992. Celle-ci est décomposée en trois panneaux.

L’article ne parlera que du troisième panneau.

mural1

L’enfant posé sur un damier prend la posture d’un initié (pieds en équerre). Ce tableau regorge de signes occultes (Pyramide, soleil éclipsé, escalier, feu, …).

Cet enfant rappelle aussi celui de la fresque de l’aéroport de Denver inauguré en 1994 par la franc-maçonnerie.

denver

Cet enfant représente pour l’ennemi le dirigeant du monde à venir, l’anti-Christ. Cet enfant pourrait être une représentation de Trump enfant.

trump-enfant

Donald Trump s’est aussi affiché avec sa femme et son jeune fils lors de son discours de remerciement. Son fils a un âge similaire à l’enfant de la fresque. Cette présentation permet de faire la connexion temporelle entre Trump et l’enfant de la fresque.

discours

Le magasine « The Economist » a publié en fin d’année 2015 son numéro spécial « le monde en 2016 ». La couverture regorge d’informations codées sur les événements qui se sont déroulés cette année. Il serait imprudent de croire qu’il ne savait pas que Trump allait être élu. Tout a été prévu par ces gens. Le reste n’est que manipulation de l’information dans la presse et les médias omniprésents. Et pourtant, Donald Trump n’est ni sur la couverture de 2015 ni sur celle de 2016.

economist

Néanmoins, il existe un étrange personnage dessiné.unicorn

  • Il est un dessin car il représente un inconnu au début de l’année
    • La primaire présidentielle des républicains a débuté le 1 février 2016. Trump est entré dans la course au présidentiel. Cette candidature semblait bien plus ridicule que sensée. En ce début d’année, Trump était loin de faire parti du premier rang. Et pourtant, il deviendra 10 mois plus tard le président des USA. Ce personnage « cartoon » s’il devait représenter le futur président US implique logiquement que la femme Clinton était hors course car elle se trouvait derrière Merkel.
  • Il arrive sur le premier rang, il sera donc important
    • Il deviendra le président US – Poutine et Obama était sur la première ligne sur les édition 2015 et 2016
  • Il apparaît derrière Poutine, il se pourrait qu’il lui soit lié
    • Trump a durant la campagne appuyé sur un réchauffement des relations entre Les USA et la Russie. Il est aussi devant James Cameron. Son apparition vient après le BREXIT.
  • Il est blond et il porte une casquette
    • La preuve en image :

casquettes

La licorne sur la casquette

Je vais reprendre un verset du chapitre 7 de Daniel qui apparaît au début de l’article :

et voici que cette corne avait des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche qui disait de grandes choses.

Licorne se traduit par UNICORN en anglais : Corne unique.

CONCLUSION

Martin Malachi a écrit plusieurs livres apocalyptiques. Il a été un témoin des événements qui se sont produits au sommet de l’Eglise Catholique et il a eu l’intelligence de les interpréter. Il a demandé d’être libéré de ses obligations pour être libre de parler. Lors d’un de ses derniers interviews, l’ancien prêtre Jésuite avait dit que les événements apocalyptiques seraient presque totalement accomplis avant la fin du centenaire de la première apparition de la Vierge Marie au Portugal (13 mai 1917).

L’élection hors norme de ce 45ème président US semble trouver sa place dans ce contexte de la fin des temps. Il faut se rappeler aussi ce que Jésus avait dit au sujet des gens riches : Il sera plus facile pour un chameau de passer par le trou d’une aiguille à un riche d’accéder au royaume de Dieu.

Mise à jour :

The Economist 2017 vient de sortir et en voici la couverture :

TW2017_Cover_FINALS.indd  trump

Trump est présenté comme le roi du monde avec la couronne et le bâton de fer de Apocalypse 12.

La première carte est aussi une représentation de la tour de Babel qui s’écroule avec les 2 peuples, le peuple athée qui part vers la gauche et le peuple Chrétien qui part vers la droite.

Plusieurs personnages sont représentés sur cette couverture, tous ont des cheveux gris sauf Trump. Ce détail est volontaire. Il est la suite de tout ce qui a été mis en oeuvre pour annoncer l’Antichrist.

Il représente aussi celui qui vient JUGER. Il va se présenter comme dieu.

Marie : Le chemin qui mène au Christ

Cet article est à considérer comme un témoignage de foi retrouvée en Dieu. Il est écrit pour rendre hommage à Notre Mère du Ciel.  Marie est essentielle pour trouver le Christ.

Notre dame du perpétuel secours

Saint Jean (14) dit :

5 Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?
6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père, …

Il faut connaître le fils de Dieu pour connaître le père. Pour connaître Jésus, il y a bien sûr les écritures, la parole de Dieu. Ceci demande une grande intelligence et aussi de l’humilité. L’orgueil humain amène a ne faire confiance qu’en sa propre intelligence et à mettre de côté le travail de nombreux exégètes éclairés sur une période de 2000 ans. Le « bon sens » de nos jours est souvent altéré par les mensonges d’un monde actuel dominé par le matérialisme satanique et la compréhension des textes en est faussée. On pourrait par exemple citer la théorie de « l’enlèvement de l’Église » alors qu’il est dit que Jésus Christ reviendra sur la terre pour juger les vivants et les morts. D’autres pensent que les hélicoptères de l’armée américaine sont les sauterelles de l’Apocalypse.

Hélicoptère de l'armée américaine

Tout cela bien ficelé dans de belles vidéos ou un merveilleux fascicule peut facile en convaincre une bonne poignée.

Notre Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, nous donne un autre moyen, bien plus sûr pour trouver le Christ, La VIERGE MARIE.

Avant de parler des écritures et pour terminer l’introduction, on pourrait se prêter à un exercice dans lequel seule une attitude simple et logique est demandée. La question est « Quels sont les meilleurs moyens de connaître une personne que nous ne connaissons pas ?»

Comment procéder pour connaître une personne ? Que faut-il faire ?

Pour connaître une personne, il faut recueillir des informations sur celle-ci.

Elles peuvent être obtenues en discutant soit directement avec la personne ou soit en échangeant avec des personnes de son entourage.

Maintenant qui mieux qu’une mère peut le mieux connaître et être proche de son enfant. Exclure la mère est se priver d’une source très riche et sûre d’informations. La mère a façonné en son sein l’enfant, elle l’a porté avant qu’il ne voit le jour, elle l’a vu naître, elle l’a vu grandir, elle lui a appris les mots, ces mots qui ont permis d’annoncer la parole du Père.

Pourquoi alors exclure Marie de la religion ? Pour les protestants s’approcher de Marie est tellement dangereux qu’il n’en parle jamais.

Voici ce qui est écrit et ce que j’en dis selon mon cœur

Marie, le « oui » à Dieu

Adam et Ève ont désobéi a Dieu. Ève a été tentée par le serpent et Adam a été convaincu par Ève.

Voici le récit de Genèse 3, 3-6 :

3 Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit : Vous n’en mangerez point et vous n’y toucherez point, de peur que vous ne mouriez.  »
4 Le serpent dit à la femme :  » Non, vous ne mourrez point ;
5 mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme Dieu, connaissant le bien et le mal.  »
6 La femme vit que le fruit de l’arbre était bon à manger, agréable à la vue et désirable pour acquérir l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea ; elle en donna aussi à son mari qui était avec elle, et il en mangea.

Ces 4 versets sont primordiaux pour comprendre la position actuelle de l’homme face à Dieu. Dieu avait mis toutes choses aux pieds de l’homme (Psaume 8). Il avait la primauté sur la terre. Il devait obéir à Dieu qui lui aurait appris la Sagesse. L’homme devait juste ne pas manger du fruit de l’arbre au centre du Jardin de peur qu’il ne meurt.

adam-et-eve

a) Qu’est ce que la mort à cet instant

La mort n’existait pas. Elle est entrée dans le monde avec la désobéissance.

Adam et Ève ne savaient pas ce qu’elles étaient, la mort physique et la mort spirituelle. Par contre, Adam ne veut pas désobéir à Dieu, car Dieu est bon, il le guide et Adam sait qu’il a besoin de Dieu. Il craint d’être séparé de son Dieu s’il désobéit. Il craint la mort spirituelle.

b) Le mensonge du serpent

Le mensonge du serpent a 2 cibles :

  • La première cible est Adam et Ève. Il veut les mettre en disgrâce devant Dieu.
  • La seconde cible est l’humanité tout entière, il veut la damnation des âmes.

Ce mensonge est sournois. Il affirme à Adam et Ève qu’ils ne mourront pas, qu’ils deviendraient comme des dieux en prenant la connaissance du bien et du mal.

Mais, voilà, la réalité est présentée de manière déformée par le démon :

Dieu guidait sa créature, il lui indiquait ce qui était bon et lui interdisait ce qui était mauvais. Il n’était pas utile que l’homme connaisse le bien et le mal car Dieu le guidait. Sans Dieu, l’homme n’avait plus de Guide et sans guide, l’homme risquait probablement de mourir. Le démon savait que si Adam désobéissait, Dieu ne le guiderait plus et laisserait l’homme choisir ce qui est bien et ce qui est mal selon sa conscience. Sans Dieu, l’homme tomberait probablement dans la géhenne. Seule la Sagesse peut éclairer l’homme sur ce qui est le bien et le mal. Or, la sagesse vient de Dieu.

Le mensonge du démon était ainsi orienté. L’homme a choisi de dire NON à Dieu.

Adam a perdu la primauté sur le monde au profit de Satan devenu Prince de ce monde (Job).

Notre vision de la mort peut aussi tromper les hommes d’aujourd’hui. Une lecture non éclairée peut donner du crédit au mensonge du démon et discréditer Dieu. En effet, Dieu aurait proposé des paroles menaçantes de mort à Adam pour éviter qu’il ne désobéisse, un peu à la façon d’un parent qui interdit à son fils de s’approcher de la rivière sous peine d’être emporté par une méchante bête. Dans ce cas, Satan pourrait alors être considéré comme celui qui apporte la lumière, la vérité à l’homme en totale contradiction avec la foi catholique.

Il faut bien comprendre que Dieu tenait les propos les plus justes possibles. En effet, si l’homme mangeait du fruit il serait ainsi confrontait au monde sans guide et son âme serait en grand danger de mort.

« Probablement » nuance les propos car l’homme peut toujours choisir de se tourner vers Dieu et être Sauver.

Mais l’homme comment peut-il se tourner vers Dieu après être sorti du Jardin d’Eden ? Plongeons-nous un instant à l’époque juste avant la naissance de Jésus Christ. Les évangiles nous montrent bien qui étaient les Pharisiens. Ils étaient chargés de conduire le peuple. Ils étaient des « tombeaux blanchis à la chaux: à l’extérieur, ils ont une belle apparence, mais l’intérieur est rempli d’ossements et de toutes sortes de choses impures. ». Ils cherchent les premières places, ils chargent les peuples de fardeaux, jugent injustement mais ne prennent pas part eux-mêmes aux lois de Moïse. Si la tête est pourrie comment les hommes peuvent-il être sauver.

c) la nouvelle Ève

Dieu a amené la rédemption sur la terre en envoyant son Fils, Jésus. Il est né de la femme. Et ICI, il faut réellement prendre la mesure de cet ACTE IMMENSE.

Dieu aurait pu nous amener son fils de manière spectaculaire, une lumière vue de toute part aurait pu descendre sur la terre, le Christ aurait pu venir de manière spectaculaire.

Mais, Dieu a donné à l’homme les clefs de sa destinée, l’homme décide ce qui est bien et mal. Dieu veut que l’homme revienne à lui. Il veut un OUI. Ainsi, il a laissé le choix à Marie. Le choix d’apporter la rédemption au monde, le choix de dire OUI à Dieu, le OUI du rachat et du courage.

Marie n’était pas encore mariée. Elle allait porter le Christ en son sein. L’Évangile selon Saint Luc nous informe que Joseph allait annuler le mariage en secret avant que l’ange ne lui apparaisse en songe. Marie a mis toute sa confiance en Dieu. Elle lui a dit OUI courageusement et s’est reposée sur la confiance de Dieu, son sauveur. Elle représente la nouvelle Ève.

  •  Marie a été choisie par Dieu. Les versets De Saint Luc qui ont donné la prière « AVE MARIA » sont suffisants pour montrer la pureté de Marie :

28 L’ange étant entré où elle était, lui dit :  » Je vous salue, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous, vous êtes bénie entre les femmes.  »
29 Marie l’ayant aperçu, fut troublée de ses paroles, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.
30 L’ange lui dit :  » Ne craignez point, Marie, car vous avez trouvé grâce devant Dieu.
31 Voici que vous concevrez en votre sein, et vous enfanterez un fils, et vous lui donnerez le nom de Jésus.
32 Il sera grand, on l’appellera le Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera éternellement sur la maison de Jacob,
33 et son règne n’aura point de fin.  »
34 Marie dit à l’ange :  » Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d’homme ? « 

En considérant ces versets, il est possible, de répondre à ceux qui prétendent que les catholiques en priant le « AVE MARIA » idolâtre la Vierge Marie, en quoi est-il interdit devant Dieu, de citer la parole de Dieu ? »

  • Marie par ce OUI est devenue le Temple de Dieu

Par définition, un Temple est un lieu consacré à Dieu et sous la protection divine. Marie a porter le Fils de Dieu, lui même Dieu. Marie a été mise sous la protection de Dieu le Père. Marie comme l’écrit Saint Luc et comme l’avait annoncé plusieurs siècles auparavant Isaïe était Vierge.

Par analogie à la naissance du Christ, Jésus a été placé dans un tombeau jamais occupé après sa mort par Joseph d’Arimathie.

  • Marie représente la postérité de la femme annoncée dans la Genèse

Marie est celle qui rachète l’erreur de Eve lorsqu’elle a tenté Adam. L’homme est tombé face à la séduction de Ève. Ce fut la chute de toute l’humanité. Marie s’est montrée obéissante et a racheté l’humanité. Le Christ est venue sceller la nouvelle alliance entre les hommes et Dieu. Sans Marie, rien de tout cela n’aurait été possible.

Dire OUI à Marie, c’est faire résonance au OUI qu’elle a adressé à Dieu. Marie par ce Oui a accepté le Christ au sein d’elle même, au cœur de sa vie, elle a porté le Christ, elle a porté la parole de Dieu.

Le recouvrement du Christ au Temple

Au chapitre 2, Saint Luc nous rapporte un épisode de la vie du Christ et des ses parents :

41 Or ses parents allaient tous les ans à Jérusalem, à la fête de Pâque.
42 Quand il eut atteint sa douzième année, ils y montèrent, selon la coutume de cette fête ;
43 et lorsqu’ils s’en retournèrent, les jours de la fête étant passés, l’Enfant Jésus resta dans la ville, sans que ses parents s’en fussent aperçus.
44 Pensant qu’il était avec leurs compagnons de voyage, ils marchèrent tout un jour, puis ils le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances.
45 Ne l’ayant point trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher.
46 Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant.
47 Et tous ceux qui l’entendaient étaient ravis de son intelligence et de ses réponses.
48 En le voyant, ils furent étonnés ; et sa mère lui dit :  » Mon enfant, pourquoi avez-vous agi ainsi avec nous ? Votre père et moi, nous vous cherchions tout affligés.  »
49 Et il leur répondit :  » Pourquoi me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il faut que je sois aux choses de mon Père ?  »
50 Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.
51 Alors il descendit avec eux, et vint à Nazareth, et il leur était soumis. Et sa mère conservait toutes ces choses dans son cœur.
52 Et Jésus progressait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes.

recouvrement

Chaque année, les fidèles partaient en pèlerinage pour se rendre au temple de Jérusalem pour rendre gloire à Dieu durant les fêtes de la Pâque. Marie et Joseph partaient pour plusieurs jours de voyage accompagnés par les habitants de Nazareth vers Jérusalem. La distance entre les deux villes nécessitaient plusieurs jours de marche. Le déplacement était organisé. Les adultes se situaient devant le cortège pour ouvrir le chemin et les enfants se retrouvaient en fin de la marche.

Ainsi, au retour vers Nazareth, tout le monde reparti en respectant les règles du cortège. Mais, Marie a besoin de la présence du Christ, Jésus lui manque. Elle a besoin de le retrouver. Marie et Joseph se retournèrent pour le chercher. Mais, pendant un jour, il ne le trouvèrent pas. Ils ont beau demander à tout ce qui sont là, personne ne l’a vu.

De nos jours, si vous vous retournez car il vous manque la présence du Christ, essayer de demander au gens du monde « Avez-vous vu Jésus ? Où le Trouver ? ». Les gens diront, on n’en sait rien, et ils retourneront à leurs occupations. Marie et Joseph ont continué à chercher. Ils sont retournés dans la ville Sainte, jusqu’au Temple. Marie montre le chemin à suivre. Elle a persévéré et elle a retrouvé son Fils dans la maison de Dieu. Elle est le chemin le plus sûr qui nous mène à Jésus.

Voici comment Marie nous invite à rechercher le Christ :

  • Il faut prendre un temps de pause. (Marie et Joseph arrêtent la marche),
  • Il faut comprendre que l’absence de Jésus dans une vie occasionne un immense manque,
  • Il ne faut pas se décourager et persévérer lorsque le monde ne nous permet pas de trouver la voie du Christ,
  • Il faut parfois revenir sur sa vie très loin pour comprendre où on a perdu la présence du Christ,
  • Il faut entrer dans le Temple de Dieu avec le même Amour et le même cœur que Marie.

Ainsi, vous retrouverez à coup sûr le Christ.

Le texte de Saint Luc nous indique aussi que le Christ est reparti avec ses parents à Nazareth et il leur était soumis. Jésus progressait alors en sagesse, en taille et en grâce. La Vierge Marie et Joseph étaient acteur de cette progression.

famille-sainte

A quoi comparer le Royaume de Dieu ?

Jésus dans l’Évangile de Saint Luc annonce :

20 Il dit encore :  » A quoi comparerai-je le royaume de Dieu ?
21 Il est semblable au levain qu’une femme prend et mêle dans trois mesures de farine, de façon à faire lever toute la pâte.  »

Je vais commencer par une anecdote. Lorsque j’ai lu pour la première fois ce texte, je me suis demandais pourquoi 3 mesures de farine ? Puis un samedi, j’assiste à une messe conciliaire et le texte était celui-là. Je ne connaissais pas le prêtre et j’espérais que l’homélie me donnerait la réponse. Eh bien ! Non. Mais, je ne baisse pas les bras facilement et j’attends une bonne grosse dizaine de minutes après la messe afin d’en discuter avec le prêtre. Il me regarde en me disant « 3 mesures, car c’est l’usage de la recette ». Avec une telle explication, je peux vous dire que j’étais ravi. Je lui ai répondu « Ah oui ! c’était l’usage, bon et bien je vous souhaite une bonne soirée ». Il y a un peu plus d’un an lors d’une messe près de chez moi, et après avoir salué Notre Dame du perpétuel secours avant la messe, j’ai eu plusieurs idées sur ce court passage qui fonctionnent très bien avec l’idée de l’article. Ceci est mon interprétation.

Jésus nous parle d’une femme qui s’occupe d’une préparation en cuisine. Ailleurs dans les écritures, le Christ nous donne aussi un conseil très fort : il faut devenir comme un enfant pour obtenir le Royaume de Dieu. Il se pourrait que Jésus ait puisé dans son enfance et revoir Marie préparer une recette lorsqu’il a annoncé cette parole. Du moins, s’il me venait d’utiliser l’image de quelqu’un qui prépare une bonne recette, j’aurai souvenir de ma mère.

Si on considère cette hypothèse et en l’associant au mystère de la Sainte Trinité qui nous a été révélé avec la venue du Christ sur la terre, on peut comprendre que la Vierge Marie, par son OUI a Dieu, prend une grande part dans la construction sur terre du royaume de Dieu. L’obtention de la vie Éternelle passe par la croyance en un Dieu Trinitaire, Le Père, Le Fils et Le Saint Esprit. Cet accomplissement permet alors au Royaume de s’accroître.

Cela nous a été amené par une femme, Marie qui nous a offert Le Fils de Dieu Jésus conçu de l’Esprit Saint en obéissant à Dieu le Père, la recette du Salut.

Marie au pied de la Croix

Le Christ a prononcé sept paroles sur la Croix. Chacune d’entre elles avait une importance capitale. Le Christ souffrait sur la Croix et on peut comprendre que chacun de ces mots a été prononcé pour comprendre le Royaume de Dieu; psaume 22, verset 16 : « chaque mot lui pesait car son palais était sec comme un tesson et sa langue collée à la mâchoire ».

Jean au chapitre 19 rapporte les paroles du Christ : Jésus, voyant sa mère, et près d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : « Femme, voici ton fils. » Puis il dit au disciple : « Voici ta mère. »

Jean était l’apôtre préféré du Christ. Le Christ lui a confié une mission très importante, la rédaction du livre de l’Apocalypse, le dernier livre de la bible, celui qui nous donne les clefs de la fin des temps. Ainsi, Jean nous accompagne jusqu’à la fin. Il devient le frère de chaque homme. En donnant ainsi sa mère à Jean, Jésus par cet acte nous a aussi donné aussi sa mère. Marie devient la mère de toute l’humanité.

Cet acte est à relier avec les apparitions de Marie au Portugal à Fatima.

jeanmariecroix

 Conclusion

Dieu a choisi Marie pour porter son Fils. Elle a trouvé grâce à ses yeux. Jésus a également obéi à ses parents. Il serait me semble-t’il vraiment orgueilleux d’exclure Marie dans notre relation avec Dieu.

Marie a aussi été omniprésente dans la vie du Christ. Il reste encore de nombreux sujets à aborder au sujet de la Sainte Vierge Marie. Je n’ai pas parlé par exemple de Marie aux noces de Cana où Jésus à débuter son ministère, je n’ai pas non plus parlé de la présence de la Sainte Mère de Dieu au Cénacle. Il existe de nombreux spécialistes marial qui ont de bien plus solides connaissances sur ces sujets. Cet article est juste un témoignage de l’action de Marie sur moi durant ces 3 dernières années. Elle m’a permis de revenir vers le Christ.

A ceux qui ne croient pas en Marie, j’aimerai aussi leur dire qu’ils passent à côté de la richesse des apparitions de Marie à la Salette et À Fatima. Elle comportent des éléments essentiels pour bien comprendre les derniers temps que nous vivons. Ne pas connaître Marie, c’est laisser la place vacante à l’adversaire.

Pour finir, j’encouragerai les personnes à se renseigner sur la prière du Saint Rosaire, arme la  plus redoutable contre l’adversaire.

Le signe de Jonas

L’idée de rédiger cette article est venue lors de la messe le vendredi 13 novembre au soir. Pendant la communion, le texte de l’évangile revenait dans mon esprit. J’ai alors sorti le « Prions en l’Eglise » et je l’ai relu. J’ai été inspiré. Plusieurs idées me sont venues. Sur le chemin du retour, il fallait que je fasse partager ce moment.

Le texte de l’évangile (Luc 17, 20-37) du 13 novembre est le suivant :

Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.
On ne dira point: Il est ici, ou: Il est là. Car voici, le royaume de Dieu est au milieu de vous.
Et il dit aux disciples: Des jours viendront où vous désirerez voir l’un des jours du Fils de l’homme, et vous ne le verrez point.
On vous dira: Il est ici, il est là. N’y allez pas, ne courez pas après.
Car, comme l’éclair resplendit et brille d’une extrémité du ciel à l’autre, ainsi sera le Fils de l’homme en son jour.
Mais il faut auparavant qu’il souffre beaucoup, et qu’il soit rejeté par cette génération.
Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme.
Les hommes mangeaient, buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; le déluge vint, et les fit tous périr.
Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement. Les hommes mangeaient, buvaient, achetaient, vendaient, plantaient, bâtissaient;
mais le jour où Lot sortit de Sodome, une pluie de feu et de souffre tomba du ciel, et les fit tous périr.
Il en sera de même le jour où le Fils de l’homme paraîtra.
En ce jour-là, que celui qui sera sur le toit, et qui aura ses effets dans la maison, ne descende pas pour les prendre; et que celui qui sera dans les champs ne retourne pas non plus en arrière.
Souvenez-vous de la femme de Loth.
Celui qui cherchera à sauver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la retrouvera.
Je vous le dis, en cette nuit-là, de deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée;
de deux femmes qui moudront ensemble, l’une sera prise et l’autre laissée.
De deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris et l’autre laissé.
Les disciples lui dirent: Où sera-ce, Seigneur? Et il répondit: Où sera le corps, là s’assembleront les aigles.

Loth et Noé

Mon attention a été attirée dans un premier temps par le récit concernant Noé et Loth. Le texte m’est en parallèle les deux histoires en utilisant une construction symétrique.

Chacune des 2 parties cite de manière similaire un personnage biblique important : Loth et Noé. Mais qui sont-ils vraiment ?

Noé craignait Dieu. Il était resté juste aux yeux de Dieu dans une humanité totalement corrompue. Noé a était le seul épargner avec sa femme, ses 3 fils et leurs femmes pour régénérer l’humanité. Tous se moquaient de lui. On ne le prenait pas au sérieux. Mais, le jour de son entrée dans l’Arche la colère de Dieu a détruit les hommes par le déluge.

Noé et toute sa famille
Noé et toute sa famille

Loth était le neveu d’Abraham. Le livre de la Genèse nous apprend qu’Abraham avait une grande tendresse pour Loth. Ce dernier suivait Abraham jusque la terre de Chanaan où il se séparèrent. Il ne pouvait plus demeurer ensemble car ils possédaient tous les deux de grands troupeaux et les bergers des deux hommes prenaient quelquefois querelles ensemble

hebreux49b
Abraham et Loth se séparent

.

Les caractéristiques de ces deux personnages de la bible conjuguées les unes aux autres m’ont fait penser à un homme en particulier encore bien vivant : Benoit XVI.

  1. Noé a été choisi par Dieu tout comme Benoit XVI

En effet, Benoit XVI est devenu légitimement pape. L’Esprit Saint dirige le conclave des cardinaux.

  1. Les bergers de Loth se querellaient avec ceux d’Abraham – ainsi il n’était plus possible qu’ils cohabitent.

Benoit XVI a été le seul pape à tenter un rapprochement avec les traditionalistes depuis le concile Vatican II. Il a publié le samedi 7 juillet 2007 un texte autorisant un plus large recours à la messe traditionnelle en latin, tout en assurant qu’il ne s’agissait pas d’une remise en cause des réformes du concile.
Dans sa lettre apostolique en forme de motu proprio sur l’usage de la liturgie romaine antérieure à la réforme de 1970, Benoît XVI autorise le curé à célébrer la messe de rite tridentin dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure qui le demandent. Jusqu’à présent, l’évêque devait approuver de telles requêtes. Les bergers des deux camps sont les conciliaires qui regardent au tamis de l’évangile le concile Vatican II et les traditionalistes.

  1. Benoit XVI a été obligé de partir. Loth devait quitter Sodome avant la destruction de la ville.

Les positions et les actes de Benoit XVI ont dérangé et beaucoup demandaient sa démission (hommes politiques :  – Alain Juppé a estimé que « ce pape commence à poser un vrai problème », car vivant « dans une situation d’autisme total -, hommes des autres religieux et les cardinaux catholiques modernistes). Sa démission a été obtenue après la coupure du système bancaire sur la cité du Vatican. Le système a été rétabli le lendemain de l’annonce. Il faut aussi se rappeler de l’affaire des fuites du Vatican qui a éclaté en mai 2012. Cette attaque a beaucoup affaibli le pape.

  1. Benoit XVI est resté « juste » dans une humanité dégénérée.
  2. Loth, Noé et Benoit XVI ont eu leurs vies protégées

Le pape Benoit XVI a été menacé de mort en début d’année 2012. La lettre rédigée en Allemand indiquait que le pape serait exécuté dans les 12 mois. Ce projet ne s’est pas réalisé. Dieu ne peut laisser son peuple sans un dernier représentant du Christ sur la terre. Notre Dame de la Salette nous indique qu’il y aura un pape et son successeur qui vivront ensemble. Dieu protège la vie de Benoit XVI. Jean-Paul I n’a pas eu cette protection.

Ainsi, on peut mieux comprendre pourquoi l’évangile cite ces 2 histoires alors qu’au prime abord seule l’une ou l’autre aurait pu paraître suffisante. Les caractéristiques conjuguées des deux hommes nous font penser au seul vrai dernier pape.

La description de l’humanité

La description de l’humanité dans chacun des deux récits est très similaire à celle dans laquelle nous sommes plongés de nos jours. Il n’est pas utile d’argumenter plus longuement cette partie de l’évangile, le texte est assez clair.

Le texte nous donne aussi une précision de l’endroit où seront les « justes ». Ils seront mélangés dans les nations. De deux personnes qui seront dans un même lit, l’une sera prise et l’autre laissée ; de deux femmes qui moudront, l’une sera prise l’autre laissée ; de deux hommes qui seront dans un champ, l’un sera pris l’autre laissé.

Cela veut dire que les justes seront comme le blé (les justes) et l’ivraie (la mauvaise herbe, les méchants) dans le même champ. Ils grandiront ensemble jusqu’au jour de la récolte. Des personnes, hommes et femmes, pourront exercer les mêmes professions, appartenir à la même famille ou vivre ensemble, mais ce sera le comportement vis-à-vis de la loi de Dieu qui déterminera leur direction lors de la récolte. Il est ridicule dans ce texte de croire comme certains mouvements dit Chrétien à un enlèvement de l’Église.

Le signe de Jonas

Revenons aux deux récits déjà cités : Noé est ENTRÉ dans l’arche, Loth est SORTI de Sodome et Benoit XVI est SORTI du Vatican.

Les châtiments interviennent au moment où Noé et toute sa famille sont entrés dans l’arche et ils interviennent aussi lorsque Loth et ses filles sont sortis de Sodome. Dans chacun des récits il y a un temps entre le moment du début de l’action et le moment où les justes ne craignent plus rien. Il en sera de même au temps de la fin. En effet, les quatre anges destructeurs seront déliés lorsque les justes seront mis à l’abri. Ils seront déliés au terme de la période qui permettra de marquer les justes. Cette période débutera au début du signe de Jonas et se terminera 3 « jours » plus tard.

Le signe de Jonas, donné à cette génération méchante et adultère ne sera pas compréhensible par tout le monde car il sera plus spirituel que visible. Ce ne sera pas une grande démonstration spectaculaire. Au début de l’évangile du 13 novembre, Jésus l’affirme bien :

Les pharisiens demandèrent à Jésus quand viendrait le royaume de Dieu. Il leur répondit: Le royaume de Dieu ne vient pas de manière à frapper les regards.

La déclaration de Matthieu 12, 39 va exactement dans le même sens (Il ne lui SERA DONNE QUE) :

Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne lui sera donné que le signe du prophète Jonas.

Jésus Christ a été annoncé dans les prophéties de l’ancien testament. Nul autre homme n’a pu avoir réalisé la centaine de prophéties rapportées dans les écrits saints sur une période de 4000 ans auparavant. Lors de la vie publique du Christ, de nombreux témoins ont assisté aux miracles de Jésus. Les hommes n’ont pas cru. Pourquoi donner encore un signe gigantesque. Non, le signe sera connu par les justes seulement, par ceux qui ont suivi le Christ où qui ont été appelés par notre Dieu (hommes de bonne volonté). Ainsi, le signe ne sera pas comme un défilé de croix dans le ciel.

On sait également que Dieu ne punira plus l’homme par l’eau, il l’a promis à Noé. Les hommes seront punis par le feu du ciel, comme l’a été la ville de Sodome. Il y a aussi une similitude entre la sortie de Loth et celle de Benoit XVI – Même châtiment et même action avant le déclenchement.

Qu’est ce que le signe de Jonas ? Jonas est resté 3 jours et 3 nuits dans le ventre d’un poisson. 3 jours de méditation pour revenir à la raison et obéir à Dieu. Jonas devait informer sur la demande du Seigneur de prévenir Ninive de sa destruction prochaine. Il a refusé et a embarqué sur un bateau pour fuir. L’embarcation a alors essuyé une terrible tempête. Les marins ont compris que cette mésaventure était à attribuer à Jonas à cause de son refus. Il a été jeté à l’eau. Un gros poisson a englouti Jonas et il a séjourné 3 jours dans son ventre avant d’être recraché sur la terre près de Ninive. Durant les 3 jours de ténèbres Jonas a pu méditer et s’est résolu à obéir à la volonté de Dieu.

poisson

Le pape Benoit XVI est sorti du Vatican. Il s’est installé au monastère Mater Ecclesiae dans l’enceinte du Vatican. Il mène une vie de prière et écrit beaucoup. Il est décrit comme un homme ayant gardé une grande lucidité et resté très vigilant.

Presque 3 ans après son départ, on peut aujourd’hui se poser des questions sur ce renoncement pour les raisons annoncées. Son état de santé parait tout de même bien meilleur que celui du pape Jean-Paul II à la fin de son pontificat. Est-ce réellement crédible ? Mais aujourd’hui, qui donc se préoccupe de cette démission devenue presque anecdotique (et pourtant aucun pape depuis le XVème siècle n’avait agi de la sorte) ?

Voici un petit tour d’horizon un peu grossier :

  • Pour les athées, républicains ou sataniques qui bien souvent sont les mêmes : on va plutôt dire qu’ils s’en moquent pour être poli. Ils sont bien plus intéressés par la finale de la coupe du monde de Rugby ou de la sortie du prochain Star Wars.
  • Pour les conciliaires heureux du super nouveau pape : Oh !!! le pape François est merveilleux … Je vais prier pour lui comme il le demande. Quelle Chance !
  • Pour une partie de la tradition : Le pape Benoit XVI fait partie de la lignée des papes qui ont amené l’apostasie. Il ne prête plus guère attention à cette démission. Seuls apparaissent encore les critiques de son pontificat car il est un pape post concile.

Seuls pour ceux qui restent, des traditionalistes et des conciliaires « avisés », cette démission reste anormale et peut susciter de plus en plus de questions surtout en voyant la souffrance qu’endure l’Eglise du Christ. Notre Dame à la Salette ne nous demande-t’elle pas de prier pour le pape, le vrai bien sûr ? En priant pour le pape, nous comprenons comme Jonas, à l’aide de la méditation, qu’il est important de se conformer à la loi de Dieu avant la destruction.

Nous arrivons bientôt aux 3 années de retraites de Benoit XVI (février 2016). Je vais continuer à développer ce sujet dans les premières lignes du paragraphe suivant.

Les 3 jours de Padre Pio

La prophétie des 3 jours de Padre Pio est consultable sur ce lien : http://www.touteslespropheties.net/padre-pio/

Dans l’Apocalypse de Saint Jean ont nous donne une indication sur la notion de « temps ». Une période de 3,5 temps verra s’installer l’apostasie et l’accomplissement des châtiments. Cette durée correspond aussi à 1260 jours.

Un temps correspond alors à 360 jours. Les durées bibliques ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Dans la bible, on nous dit par exemple qu’une année et comme 1000 ans pour Dieu.  Ainsi, un jour prophétique pourrait durer un temps c’est-à-dire 360 jours. Ainsi, les jours de Padre Pio pourraient correspondre au 3 jours de Jonas et aussi au trois premier temps de la période des 3,5 temps de l’Apocalypse (découpé en 1 temps, 2 temps et un demi temps). Reprenons aussi les paroles de Notre Sainte Mère à la Salette qui nous dit « Ni le pape et ni son successeur ne verront le triomphe de l’Eglise ». On peut ainsi comprendre pourquoi la période évoquée est de de 3 jours et non de 3,5. La dernière période, le demi temps restant, verra le dernier avènement et le règne du Christ. Le pape et le successeur ne devraient plus être présents.

Selon ces constatations, les périodes suivantes sont les mêmes :

  • Le « un temps, des temps » de l’Apocalypse de Saint Jean
  • Les 3 jours du signe de Jonas
  • Les 3 années de retraite de Benoit XVI
  • Les 3 jours de la prophétie du Padre Pio

Voici quelques commentaires sur la prophétie du Padre Pio :

Des orages, des tempêtes, du tonnerre et des pluies ininterrompues, des tremblements de terre couvriront la terre entière pendant 3 jours et 3 nuits.

La terre connaîtra l’apostasie de toute part pendant la période de 3 jours. Les orages, les tempête et le tonnerre décrivent des moments violents où la foi des hommes sera mise à grande épreuve. Les tremblements de terre sont synonymes dans la bible de l’égarement d’une multitude d’âmes.

Mes Anges, exécuteurs de ce travail sont prêts.

Dans l’apocalypses de Saint, quatre anges destructeurs attendent le marquage définitif des justes avant d’être détachés.

Fermez toutes les portes et les fenêtres.

Ne parlez à personne de l’extérieur.

Agenouillez-vous devant votre Crucifix, regrettez vos péchés.

 

Priez Ma Mère pour obtenir sa protection.

 

Ne regardez pas dehors pendant le tremblement de terre, parce que le courroux de Dieu est Saint.

Fermez les portes et les fenêtres n’est pas à prendre au sens littéral. Il s’agit ici de rester sur les bases de notre foi et de ne surtout pas épouser les attitudes des babyloniens. Il ne faut pas regarder ceux qui se trament dans cette citée perdue durant la période des 3 jours. Dieu demande à son peuple de sortir de cette humanité apostate. Il faut se mettre à genou devant la croix et prier le chapelet, l’arme absolue contre satan.   

L’humanité est pire que lors du déluge.

 

L’humanité étouffe dans le marasme du péché.

 

 J’ai grande envie d’exterminer cette race, mais à cause des justes, Je laisserai régner Ma Miséricorde.

Où sera-ce, Seigneur ?

La question des disciples m’a surpris. Je pensais que les disciples demanderaient quand cela se produira car l’apostasie sera générale et les châtiments puniront la terre entière. Mais, les disciples voulait connaitre où sera donné le signe. La réponse du Christ est « Où sera le corps, là s’assembleront les vautours ». Le corps est l’Eglise et le Christ est la tête de l’Eglise. Dans l’Apocalypse de Saint Jean, au chapitre 17 verset 16, il est écrit :

Les dix cornes que tu as vues et la bête haïront la prostituée, la dépouilleront et la mettront à nu, mangeront ses chairs, et la consumeront par le feu.

La vraie Eglise du Christ s’est retirée au désert après le RENONCEMENT de Benoit XVI (Encore un parallèle – le renoncement de JONAS d’accomplir la parole de Dieu – non traité dans l’article). La fausse église est alors entrée au Vatican, au lieu et place du corps. La prostituée sera dépouillée et les vautours assemblées autour d’elle mangeront ses chairs afin de donner l’impression que l’Eglise du Christ est morte. La venue de François en Amérique a été un bel exemple de prostitution. Mais, la vraie Eglise existe et existera toujours, les fidèles sont le véritable corps et le Christ en est la tête. Ce temple ne sera jamais détruit.

S’il s’agit du signe de Jonas, la fin des 3 jours aura lieu au mois de février 2016. Il faut en attendant prier et ne pas s’émouvoir des pratiques frauduleuses de la Babylone moderne. Je terminerai par rappeler qu’en juillet 2014, les mahométans ont détruit le tombeau de Jonas. Cette destruction pourrait indiquer que le signe de Jonas avait déjà été donné.